> Tech > Virtualisation à  petite échelle

Virtualisation à  petite échelle

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Vous pouvez commencer à découvrir la technologie de virtualisation en utilisant un serveur virtuel qui héberge un volume restreint de données utilisateurs. Par exemple, vous pouvez migrer un gros serveur Windows multiprocesseurs unique qui héberge un certain nombre de contrôleurs de domaine (DC) ou de catalogues globaux (GC) vers un

serveur virtuel, afin de répartir la charge générée par des applications Active Directory fortement consommatrices de ressources, telles que Exchange.

Vous pouvez aussi exécuter certains composants d’une infrastructure Windows, notamment des serveurs DHCP, sur des serveurs virtuels. Si vous souhaitez déployer certains éléments d’Exchange sur des machines virtuelles, sélectionnez de préférence des serveurs qui hébergent des connecteurs de messagerie au lieu de boîtes aux lettres ou des serveurs de protocoles frontaux. En effet, comme les rôles de serveur de connecteurs de messagerie ou de serveur frontal ont peu de données utilisateurs, vous pouvez, en cas de survenance d’un problème, les rapatrier de l’environnement virtualisé vers un serveur physique et éviter une incidence immédiate au niveau du service aux utilisateurs finaux.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010