> Tech > Windows Sockets Direct (WSD)

Windows Sockets Direct (WSD)

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Windows Socket Direct (WSD) permet aux SAN (System Area Network) de contourner la pile IP relativement lente, et, par conséquent, aux applications Winsock d'accéder directement aux matériels du SAN pour le transfert de données à  grande vitesse. DataCenter permet offre de grandes capacités de montée en charge pour les applications

distribuées et parallèles utilisant des SAN. WSD ne se trouve que dans DataCenter.

Un SAN est une architecture de réseau dédiée au stockage, utilisant une interconnexion
très performante entre des serveurs sécurisés. Ce  » réseau dans un réseau  » permet
des transferts de données très fiables sur bande passante extrêmement large (supérieure
à  1 Gbps), avec très peu de temps-système et d’attente. Les SAN font appel à  des
commutateurs pour acheminer les données ; un hub supporte normalement de quatre
à  huit noeuds, voire plus. Ces noeuds peuvent être mis en cascade pour créer des
réseaux plus grands. Les limites de longueur des câbles vont de quelques mètres
à  quelques kilomètres.

Le problème des SAN c’est que leurs transports, bien qu’extrêmement fiables, sont
propriétaires, puisque les interfaces réseau sont mises en oeuvre directement dans
le matériel du SAN. Or la plupart des applications Windows utilisent TCP/IP et
Winsock et, sans WSD, pour qu’une application Windows fonctionne avec un SAN,
un éditeur doit ajouter une couche de traduction entre TCP/IP et le transport
propriétaire du SAN. Comme le montre la Figure 2, le WSD de DataCenter ajoute
un fournisseur TCP simulé (c’est-à -dire le commutateur Winsock), qui forme une
couche par-dessus un fournisseur TCP/IP et un fournisseur SAN, pour permettre
aux applications Winsock non modifiées d’accéder aux SAN.

Dans la pile WSD, c’est le commutateur Winsock qui décide si le trafic du réseau
passe par la pile TCP/IP normale ou la contourne et passe par le fournisseur Winsock
natif du SAN. WSD peut également effectuer des E/S directes sur le matériel du
SAN provenant d’un process utilisateur régulier de DataCenter, permettant ainsi
aux programmes fréquents de bénéficier de l’utilisation du SAN, si son matériel
supporte les E/S directes. Il en résulte une amélioration des performances par
rapport au TCP/IP classique, comme le montre la Figure 3.

Les applications peuvent atteindre des performances avantageuses mesurables en
utilisant WSD, plutôt que la pile TCP/IP, pour accéder à  un SAN. De plus, les
applications n’ont bas besoin d’être modifiées, pour fonctionner avec WSD, ni
de comprendre les interfaces de transport SAN propriétaires. Pour en savoir plus
sur WSD et les SAN, voir les articles de Microsoft  » Description of System Area
Networks  » (http://support.microsoft.com/support/kb/articles/q260/1/76.asp). et
 » Differences Between a System Area Network and a Storage Area Network  » (http://support.microsoft.com/support/kb/articles/q264/1/35.asp).

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010