> Tech > La consommation énergétique du processeur

La consommation énergétique du processeur

Tech - Par iTPro - Publié le 06 février 2012
email


L'autre critère à prendre en compte qui est souvent négligé et qui représente un coût caché: la consommation du processeur (et du serveur). Le constructeur AMD tire aujourd’hui son épingle du jeu avec ses processeurs Magny Cours qui embarquent 12 cœurs pour une consommation bien plus faible

La consommation énergétique du processeur

que celle des Xeon d’Intel.

Prenons un exemple simple concernant un serveur modulaire Blade de 14 lames Intel et AMD, sachant qu'un processeur Intel consomme 95 Watts pour 6 cœurs et qu'un processeur AMD consomme 65 Watts pour 8 cœurs.

Calcul Intel

14 lames x 2 processeurs 6 cœurs à 95 Watts chacun = 2660 Watts soit pour une année 2621 € (KWh à 0.1125 € – donnée EDF du 15/08/2010)

Calcul AMD

14 lames x 2 processeurs 8 cœurs à 65 Watts chacun = 1820 Watts soit pour une année 1793 € (KWh à 0.1125 € – donnée EDF du 15/08/2010)

Extrapolons ce calcul dans une armoire rack complète, soit 42 U de hauteur ou encore 6 serveurs modulaires de 7 U de hauteur. Pour des serveurs à base de processeur Intel, la facture annuelle s'élèvera à 15726 € et pour un base AMD celle-ci sera de 10758 €, soit 4968 € de différence sur une seule année, sachant que l'informatique s'amortit sur une durée moyenne de 3 années, cette différence peut aller jusque 14904 €, largement de quoi justifier un investissement supplémentaire auprès d'une direction financière très sensible à ce type d'argument.

Pour définir ses besoins en mémoire vive, il est important de prendre en compte les technologies d'optimisation inclues dans les solutions de virtualisation comme la technologie Microsoft Dynamic Memory qui permet d'optimiser la consolidation en allouant une valeur d'un montant mémoire au démarrage et une valeur maximale que le système d'exploitation pourra utiliser en cas de besoin.

La mémoire peut être allouée dynamiquement en fonction de plusieurs critères: le buffer et la priorité. En effet, une machine virtuelle dont le paramètre mémoire est fixé à 2 Go consommera 2 Go même si celle-ci n'est pas utilisée. Dynamic Memory intervient à ce niveau, et introduit des seuils de mémoire minimum et maximum en tenant compte de la priorité et du tampon (buffer), afin d'optimiser la répartition de la mémoire vive entre les différentes machines virtuelles. Ainsi, Dynamic Memory permet d'attribuer de la mémoire vive non utilisée par une machine virtuelle ou disponible au niveau de l'hyperviseur pour l'affecter à une autre machine virtuelle.

Bien que n'importe quel hyperviseur puisse fonctionner avec une seule interface réseau, il est cependant (très) recommandé de scinder les services, et de les redonder ! En ce qui concerne les technologies telles que Live Migration, selon le nombre de machines virtuelles exécutées, plusieurs liens sont fortement recommandés. Microsoft commence à préconiser l'usage d'interfaces 10 GbE pour certains services… A noter qu’il convient de ne pas abuser des fonctions de haute disponibilité comme Live Migration, par exemple, car elles vont générer de nombreuses réservations SCSI grevant ainsi les performances.

Pour calculer le nombre de machines virtuelles que pourra supporter une carte réseau Gigabit, il convient de se baser sur les taux d'utilisation réseau des serveurs que vous comptez virtualiser.

Prenons un exemple: 1 serveur Active Directory consomme 10% d'une carte Gigabit + 1 serveur IIS consommant 20% d'une carte Gigabit + 3 serveurs d'applications métiers consommant 15% d'une carte 1 Gigabit soit 75% d'utilisation au total d'une carte réseau Gigabit soit environ 93.75 MB/s de bande passante réellement consommée.

Microsoft Hyper-V

Type de réseau Nombre de cartes au minimum Nombre de cartes au maximum
Production 2x 1 Gb 4x 1 Gb
iSCSI 2x 1 Gb 4x 1Gb
Heartbeat / CSV 1x 1 Gb 2x 1 Gb
Live Migration 1x 1 Gb 2x 1 Gb
Management 1x 1 Gb 2x 1 Gb

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Ce livre blanc expose les problématiques auxquelles sont confrontés les DAF modernes et souligne les bénéfices de la facturation électronique pour la trésorerie. Il dévoile également le processus de déploiement de ce projet de transformation digitale que la réglementation rendra bientôt obligatoire.

Tech - Par iTPro - Publié le 06 février 2012