> Tech > Installer un PBX Voice-over-IP (VoIP)

Installer un PBX Voice-over-IP (VoIP)

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Après avoir installé un PBX Voice-over-IP (VoIP) dans notre bureau, nous constatons des problèmes de qualité vocale lors des appels téléphoniques internes, et des incidents occasionnels sur le réseau téléphonique public. Les appels internes souffrent de clics et d’interruptions et les conférences téléphoniques sont très problématiques. Quelle en est la cause ?

Vous ne me donnez pas beaucoup d’informations. Donc vous allez devoir analyser plusieurs hypothèses pour trouver l’éventuel coupable.

Installer un PBX Voice-over-IP (VoIP)

La cause la plus courante d’une chute de qualité VoIP est la concurrence du trafic sur la liaison Ethernet. Bien qu’une liaison Ethernet soit estimée à 100 Mbps, cela ne signifie pas que le trafic VoIP peut instantanément bénéficier d’un tel débit. Un câble Ethernet ne transporte qu’un paquet à la fois et les multiples flux de trafic sont en concurrence pour accéder à la liaison.

Avec VoIP, les délais de livraison de paquets sont critiques : si l’un d’eux arrive en retard, il est inutilisable et tout simplement ignoré. Cela se traduit par une perte de signal sonore pour l’intervalle de temps codé par ce paquet. La perte d’un ou deux paquets n’est généralement pas perceptible, mais la perte d’une suite de paquets VoIP consécutifs se traduit par des interruptions de voix perceptibles. Les paquets VoIP sont petits, guère plus de 100 octets en général. Si le trafic en concurrence est constitué de grands paquets (comme lors d’un transfert de fichier), la liaison Ethernet peut être occupée pour une durée qui cause la perte de nombreux paquets VoIP consécutifs et il s’en suit une dégradation audio évidente. La meilleure solution consiste à isoler complètement le trafic VoIP sur son propre LAN physique afin qu’il ne soit jamais en concurrence avec de grands paquets pour disposer de la bande passante.

Cette contention affecte le trafic local plus que le trafic hors réseau parce que chaque appel local doit traverser au moins deux liaisons Ethernet : les liaisons appartenant aux deux téléphones qui communiquent entre eux. Les appels VoIP hors réseau ne traversent probablement que la voie Ethernet unique vers votre passerelle VoIP.

La deuxième cause la plus courante d’une interférence VoIP est un routeur mal configuré. Pour acheminer correctement les paquets VoIP, un routeur doit être configuré de manière à donner au protocole VoIP la priorité sur le reste du trafic. Différents routeurs accomplissent cela par des moyens différents, mais l’un des procédés les plus courants est de valider IP QoS, qui emploie les bits Type-of-Service (TOS) en paquets IP. Le réglage de TOS sur 5 pour les paquets VoIP leur donne priorité sur tous les autres paquets. Si votre trafic VoIP local ne traverse pas de routeurs, vous pouvez éliminer cette cause.

Un troisième problème possible est l’incompatibilité entre vos téléphones et le commutateur Ethernet, en matière de configuration de vitesse et duplex automatique. Bien que les téléphones IP soient autoconfigurés par défaut, il est souvent judicieux de coder en dur la vitesse Ethernet à 100 Mbps et full duplex. Cela est la cause la moins probable dans votre cas, parce que vous ne constatez pas de problèmes sur le trafic hors réseau. Des erreurs d’autoconfiguration affecteraient indistinctement tout le trafic.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Au-delà de la clarification des nouveaux concepts de gestion du parcours client, ce guide vous permettra de définir, créer et mettre œuvre une orchestration complète articulée autour des trois volets essentiels au succès de l’expérience client et de l’entreprise.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010