> Sécurité > Les RSSI sont de plus en plus à l’aise avec le risque

Les RSSI sont de plus en plus à l’aise avec le risque

Sécurité - Par Sabine Terrey - Publié le 28 juin 2024
email

Si le RSSI est désormais un membre stratégique de l’équipe exécutive, plus de la moitié révèle une augmentation de leur appétence aux cyber-risques.

Les RSSI sont de plus en plus à l’aise avec le risque

Le RSSI l’a bien compris, influencer et éduquer les membres de l’équipe de direction est crucial. Il veut jouer un rôle proactif qui favorise l’innovation pour l’entreprise.

Tensions & Défis

Le RSSI a évolué par rapport au risque : en France, seuls 7 % considèrent que leur appétence actuelle pour le risque est faible. Les taux d’aversion au risque sont plus élevés au Royaume-Uni (27 %) et en Allemagne (16 %). Selon les RSSI français (28%), leurs PDG sont bien plus réfractaires au risque qu’eux (Monde – 32 %).

Selon 60 % des RSSI (France), leur goût du risque a augmenté au cours des cinq dernières années. Les RSSI au Japon affichent le plus fort taux de croissance, avec 84 %.

Pourquoi cette appétence grandissante pour le risque en France ?

  • les avancées en termes de technologies et de solutions de sécurité – 81 %
  • un meilleur accès aux données et aux analyses – 80 %
  • l’adoption d’une approche zero-trust – 79 %

Conflits au sein des équipes de direction

Voyons en détail les sources de conflits au sein des équipes de direction.

  • RSSI & Innovation

Selon 74 % des RSSI français, d’autres membres de la C-suite ne voient pas que leur rôle rend l’innovation possible

  • Divergence de points de vue

Ces divergences se manifestent par des problèmes au sein des conseils d’administration : selon 94 % des RSSI (France), des attraits contradictoires pour le risque sont un problème dans leur C-suite. Par ailleurs, des tensions et des défis surgissent souvent.

  • Bon équilibre à trouver

81 % (France)  doivent trouver un équilibre entre des priorités contradictoires au sein de l’organisation. Et 73 % se disent sur la corde raide entre ce que veut l’entreprise et ce qui est logique pour la sécurité.

  • Risques & Tensions

Selon 40 % des RSSI (France), les risques liés à la cybersécurité créent le plus de tensions et de défis auprès de la C-suite (36 % au Japon, 31 % en Amérique du Nord, 30 % en Allemagne et 26 % au Royaume-Uni)

Le RSSI progressiste

Le rôle des RSSI change rapidement (71% France) : ils deviennent de plus en plus proactifs et progressistes (89% au Japon, 59% en Amérique du Nord, 53 % au Royaume-Uni, 52 % en Allemagne).

Seuls 36 % des RSSI en France se voient jouer un rôle de protecteur axé sur la défense de l’organisation. Ils veulent améliorer la résilience des entreprises, et pas seulement gérer les cyber-risques.

Côté avenir, 73 % des RSSI en France entendent jouer un rôle encore plus actif à l’avenir.

Source Etude Netskope & Censuswide – 1 031 RSSI du monde entier sur cinq marchés (Royaume-Uni, Amérique du Nord, France, Allemagne, Japon) – Large éventail de secteurs, notamment la santé, la vente au détail, la finance et l’industrie.

Dossiers complémentaires sur le sujet avec les experts du site iTPro.fr

Le métier du RSSI en 2023 décrypté !

RSSI : les investissements prioritaires à regarder pour 2024

La cybersécurité à rude épreuve en 2024, entre désinformation et rançons…à quoi faut-il s’attendre ?

Téléchargez cette ressource

Guide inmac wstore pour l’équipement IT de l’entreprise

Guide inmac wstore pour l’équipement IT de l’entreprise

Découvrez les dernières tendances et solutions IT autour des univers de Poste de travail, Affichage et Collaboration, Impression et Infrastructure, et notre nouveau dossier thématique sur l’éco-conception et les bonnes pratiques à adopter pour réduire votre impact environnemental.

Sécurité - Par Sabine Terrey - Publié le 28 juin 2024