> Tech > Plus de services pour les applications métiers

Plus de services pour les applications métiers

Tech - Par iTPro - Publié le 01 juin 2011
email


Une des difficultés dans les applications Silverlight est certainement la création des services et l’exposition d’un modèle de données. La réponse de Microsoft à cette problématique passe par deux technologies : WCF Data Services et WCF RIA Services.

WCF Data Services permet d’exposer de

Plus de services pour les applications métiers

manière simple et rapide un modèle de données (représenté soit par un modèle entity framework ou bien un provider LINQ) en s’appuyant sur le standard Open Data Protocol.

WCF RIA Services, quant à lui offre un nouveau paradigme : celui des « domain services » qui vont nous permettre d’introduire sur le modèle exposé des fonctionnalités supplémentaires telles que la validation ou bien des méthodes d’accès personnalisées (ex : rajout d’une méthode récupérant les clients dont le nom commence par « Du »). Les points forts de ce Framework sont:
• La possibilité d’exposer un model plus « intelligent ».
• Le partage automatique du modèle entre les services et l’application Silverlight (ex : les contrôles de validation effectués des deux cotés).
• L’intégration avec les outils : on dispose directement sous Visual Studio d’un modèle nommé « Silverlight Business Application » le mettant en œuvre.

Limitations de Silverlight

Quand on parle d’une application métier, la principale limitation de Silverlight va être liée au modèle de sécurité, qui empêche en partie, l’accès aux ressources locales de la machine. En effet, par défaut, les applications Silverlight fonctionnent dans un environnement contrôlé leur interdisant toutes interactions dangereuses avec la machine de l’utilisateur (accès aux fichiers, API, …) : la lecture d’un fichier par exemple, ou encore le passage en mode plein écran restera sous le contrôle de l’utilisateur. La dernière version (SL4) a cependant introduit le mode dit « OOB/Full Trust ». Dans ce mode, une application Silverlight peut fonctionner en dehors du navigateur (OOB=Out Of Browser) et peut utiliser des fonctionnalités supplémentaires notamment :

• L’accès direct aux fichiers de l’utilisateur.
• L’interaction avec les autres applications au travers de l’automation COM (exemple : interaction avec Excel ou Word).
• Le contrôle complet de l’affichage de l’application (ex : Passage en mode plein écran sans restriction, personnalisation des fenêtres).

Si, toutefois, l’application nécessite des fonctionnalités supplémentaires (ex: accès aux API Windows, accès complet au système de fichiers, pilotage de périphériques spécifiques), Silverlight ne sera pas adapté et il conviendra de s’orienter vers un développement « classique » Windows (WPF).

Par où commencer ?

L’adoption de Silverlight par la communauté a été particulièrement rapide et importante. Ainsi on trouve très facilement de nombreuses ressources sur le sujet (articles, webcast, tutoriaux, composants, framework,…). Par ailleurs Microsoft, mettant en avant de manière claire cette technologie, a mis à disposition plusieurs sites ainsi que des tutoriaux. Une petite visite sur les deux sites suivants s’impose :
Microsoft
Silverlight

Néanmoins, avant de démarrer un projet sur Silverlight, il est bon de ne pas négliger une période d’adaptation pour les développeurs ainsi que la prise en compte des spécificités de cette technologie.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Au-delà de la clarification des nouveaux concepts de gestion du parcours client, ce guide vous permettra de définir, créer et mettre œuvre une orchestration complète articulée autour des trois volets essentiels au succès de l’expérience client et de l’entreprise.

Tech - Par iTPro - Publié le 01 juin 2011