> Tech > Windows sans les SAN

Windows sans les SAN

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Jerry Cochran - Mis en ligne le 04/06/2003
En français, « without » se dit sans - un mot qui tombe à  pic quand on parle des environnements Windows et des SAN (Storage Area Networks). Les déploiements SAN dans l'industrie informatique commencent juste à  atteindre le monde Windows. Voyons pourquoi l'adoption des SAN a été lente dans l'environnement Windows et pourquoi ils méritent désormais de figurer dans la panoplie de tout administrateur Windows.

Windows sans les SAN

Strategic Research (http://www.sresearch.
com) estime qu’entre 1996 et 1998, les données stockées sur des systèmes
de type Windows NT dans le
monde entier sont passées de 11 PB à 
39 PB et qu’elles atteindront plus de
260 PB fin 2002 (PB = Peta-Byte).
Malgré cette croissance vertigineuse
des données, DAS (Direct Attached
Storage) reste prédominant dans l’environnement
Windows. La plupart des
administrateurs Windows aiment ce
que DAS leur apporte : configuration et
administration simples et directes, excellente
performance et faible coût. Il
est vrai que les fournisseurs de stockage
n’ont pas beaucoup aidé. La plupart
des grands du secteur, comme
EMC, Hewlett-Packard (HP), Hitachi, et IBM, ont mis longtemps à  reconnaître
le marché de stockage Windows. Ils se
contentaient parfaitement de leur
énorme base installée en mainframes
et systèmes moyens. Mais beaucoup
commencent à  pressentir que
Windows est le secteur de stockage à 
plus forte croissance.

Microsoft a été tout aussi lente à 
adopter les nouvelles technologies de
stockage. Récemment encore, si vous
parliez à  Microsoft de déployer
Windows, Microsoft Exchange Server
ou Microsoft SQL Server sur un appareil
SAN ou NAS (Network Attached
Storage), on vous regardait avec commisération.
A la décharge de Microsoft, il faut bien reconnaître qu’elle doit assumer
le support de ses produits et il
faut beaucoup investir en capital, process,
et personnel pour tester ses produits
avec SAN et NAS. Mais Microsoft a
fini par investir pour tirer le maximum
de ce que les technologies comme SAN
apportent à  Windows. Windows .NET
Server (Win.NET Server) comporte
MPIO (multipath I/O), HBA (Host Bus
Adapter) API, VSS (Volume Shadow-
Copy Service), et la possibilité d’initialiser
l’OS à  partir d’un SAN. Tout cela,
plus des améliorations dans d’autres
domaines (comme un driver de stockage
et un modèle de port complètement
reconçus dans Win.NET Server),
permettent finalement à  l’OS Windows
de bénéficier pleinement des nouvelles
technologies de stockage.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010