> Server > Windigo : 25 000 serveurs Unix piratés

Windigo : 25 000 serveurs Unix piratés

Server - Par iTPro.fr - Publié le 19 mars 2014

Plus de 500 000 ordinateurs seraient menacés chaque jour par 25 000 serveurs UNIX piratés.

Windigo : 25 000 serveurs Unix piratés

L’équipe de chercheurs en sécurité d’ESET, en collaboration avec l’agence nationale de suédoise de recherche sur les infrastructures réseau (SNIC), a découvert une vaste campagne d’attaques cybercriminelles, qui aurait abouti à la prise de contrôle de 25 000 serveurs Unix dans le monde entier.

Cette attaque, baptisée « Windigo », générerait l’envoi quotidien de 35 millions de pourriels par les serveurs infectés. Les chercheurs précisent que le piratage des serveurs ne serait qu’une première étape pour cette opération dont l’objectif serait l'infection et le vol d'information des ordinateurs qui s'y connectent.

« Chaque jour, plus d’un demi-million d’ordinateurs sont menacés par la simple visite d’un site Internet dont le serveur est infecté, affirme Marc-Etienne Léveillé, chercheur en sécurité chez ESET. L’internaute est alors redirigé vers des malwares ou des annonces publicitaires. »

Plus de 60% des sites Internet à travers le monde sont hébergés sur un serveur Linux. C’est pourquoi l’équipe d’ESET lance un appel aux webmasters et administrateurs systèmes pour qu’ils s’assurent que leurs serveurs n’aient pas été compromis, en exécutant la ligne de commande suivante :

$ ssh -G 2>&1 | grep -e illegal -e unknown > /dev/null && echo "System clean" || echo "System infected"

En cas d’intrusion sur les serveurs, la meilleure solution est de formater la machine concernée et de réinstaller les systèmes d’exploitation et les logiciels. La sécurité des accès étant compromise, il faut également changer tous les mots de passe et clés privées.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide Machine learning et Big Data pour bien démarrer

Guide Machine learning et Big Data pour bien démarrer

Les technologies de Machine Learning, Big Data et intelligence artificielle ne sont pas réservées aux géants du Web. Cependant, il est souvent difficile de savoir ce qu'elles peuvent nous apporter. Découvrez, dans ce guide, les différents types d'apprentissages et passez à l'action grâce aux outils open source disponibles dans la « Intel Python Distribution ».

Server - Par iTPro.fr - Publié le 19 mars 2014