> Mobilité > Assises de la sécurité – Bull dévoile Hoox, un smartphone sécurisé pour les entreprises

Assises de la sécurité – Bull dévoile Hoox, un smartphone sécurisé pour les entreprises

Mobilité - Par Guillaume Rameaux - Publié le 02 octobre 2013
email

Bull a décidé d’apporter une réponse forte à la problématique de sécurité des terminaux mobiles.

Assises de la sécurité – Bull dévoile Hoox, un smartphone sécurisé pour les entreprises

L’entreprise française a dévoilé en marge des Assises de la sécurité un smartphone de sa conception. Baptisé Hoox, l’appareil est « le premier smartphone Android sécurisé de bout en bout en Europe », annonce Bull.

En 2011, Bull s’était déjà engagé sur le terrain de la téléphonie mobile avec son Sphone. Aujourd’hui l’heure est au smartphone et la société propose un terminal plus en phase avec les standards actuels. Sa particularité vient donc de la sécurité embarquée nativement dans l’appareil. Authentification biométrique, applications contrôlées par l’administrateur, données cryptées, système d’exploitation Jelly Bean durci, contrôle des accès logiques ou encore ports anti-intrusion, le Hoox « ne laisse aucune fenêtre ouverte », explique Philippe Duluc, Directeur de l’offre Cybersécurité chez Bull.

(((IMG6319)))
Le smartphone Hoox de Bull. 

Réservé aux flottes d’entreprises, le téléphone permet de réaliser des communications chiffrées (voix, SMS ou mail) via une passerelle installée directement au sein de la société ou hébergée par Bull. Etant donné les capacités offertes et l’impossibilité d’en intercepter les échanges, l’appareil est classé comme un bien à double usage, obligeant Bull a déclaré à l’ANSSI (Agence Nationale de Sécurité des Systèmes d’Information) la liste de ses utilisateurs.

Le smartphone fabriqué en France est d’ailleurs conforme aux recommandations formulées par l’ANSSI au sujet des ordiphones. Son Directeur Général, Patrick Pailloux, a été très clair au sujet des appareils mobiles, lors d’une conférence de presse donnée en ouverture des Assises. « Je suis contre l’employé qui vient avec son terminal, qui le contrôle lui-même et qui le configure lui-même, explique-t-il. Ce n’est pas la personne qui doit décider du niveau de sécurité de son dispositif. Je suis opposé à la démission des entreprises sur le contrôle de leurs données ».

Disponible à partir du 1er janvier, il sera facturé 2 000 euros, auxquels il faudra ajouter 6 000 euros pour la passerelle.

Caractéristiques du terminal

– Smartphone sur base Android
– Ecran QHD 4.68″
– Processeur 1.2GHz, Quadri core Cortex A5
– Mémoire Flash 8 Go / RAM 1 Go
– Batterie 2000mAh
– Lecteur d’empreinte digitale
– GPS et accéléromètre
– Deux caméras (5.0Mp auto-focus, 0.3Mp)
– 3 bandes 3G/3G+ (2100-1900-900MHz)
– 4 bandes 2G/2G+ (850-900-1800-1900MHz)
– Wi-Fi b/g/n et Bluetooth 3.0

Téléchargez gratuitement cette ressource

Télétravail & Cybersécurité en 5 étapes clés

Télétravail & Cybersécurité en 5 étapes clés

Pour beaucoup, travailler et étudier à domicile est en passe de devenir la nouvelle norme. Plus que jamais, il est fondamental de mettre en place tous les moyens de rester en bonne santé, productifs et en totale sécurité quel que soit le lieux où nous nous trouvons. En suivant les étapes détaillés par nos experts dans ce Guide vous serrez sur la bonne voie pour atteindre cet objectif.

Mobilité - Par Guillaume Rameaux - Publié le 02 octobre 2013