> Tech > Blocage généré par le compilateur

Blocage généré par le compilateur

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Toujours par la même méthode, le DBA a « creusé » le programme HLLPGM300R en changeant la clause WHERE de la manière suivante :

WHERE --B.QSTCLV <= 4 B.QSTNDE = 3 OR B.QSTPAR = 3

La figure 11 montre le résultat. Dans ce cas, le programme

HLLPGM300R utilise une opération RPG SETxx ou CHAIN (en Cobol, ce serait une opération START), laquelle génère un appel adressé à QDBGETKY, suivi d’une opération READ (QDBGETSQ). On l’a vu, par défaut, le compilateur n’utilisera pas le blocage (c’est-à-dire des appels adressés à QDBGETM). Cependant, si le blocage est jugé préférable, on peut l’autoriser.

 Le DBA d’Acme sait d’expérience que le blocage est bénéfique pour toute application qui doit lire des données séquentiellement, sans aucune intention de mise à jour. Chez Acme, les lectures bloquées seront la règle, pas l’exception. Le DBA d’Acme sait comment revenir aux lectures non bloquées si la conjoncture l’exigeait.

Téléchargez cette ressource

Guide de cybersécurité en milieu sensible

Guide de cybersécurité en milieu sensible

Sur fond de vulnérabilités en tout genre, les établissements hospitaliers, pharmacies, laboratoires et autres structures de soin font face à des vagues incessantes de cyberattaques. L’objectif de ce livre blanc est de permettre aux responsables informatiques ainsi qu’à l’écosystème des sous-traitants et prestataires du secteur médical de se plonger dans un état de l’art de la cybersécurité des établissements de santé. Et de faire face à la menace.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT