> Enjeux IT > Le CDO a le vent en poupe

Le CDO a le vent en poupe

Enjeux IT - Par Sabine Terrey - Publié le 20 juillet 2017
email

Afin de réussir sa transformation digitale, l’entreprise doit nommer un Chief Data Officer pour orchestrer l’ensemble du processus, avoir une vision numérique des évolutions futures et opérer un gouvernance stratégique des projets digitaux

Le CDO a le vent en poupe

L’ère du digital

Aujourd’hui, 20% des 2500 plus grandes entreprises mondiales ont déjà nommé leur CDO contre 6 % l’année dernière. Le CDO a décidément le vent en poupe ! Cette fonction connait donc une forte croissance dans toutes les entreprises.  C’est ainsi que 60% des responsables du digital ont été embauchés ces deux dernières années et 19% démontrent d’une réelle prise de conscience de structurer le digital.

Après les secteurs de la grande distribution, médias et loisirs, transports, c’est  désormais les entreprises des services financiers, l’assurance qui intègrent un CDO pour améliorer leur expérience client, renforcer les relations et revisiter leur business model.

 

Le CDO français

Les entreprises européennes se tournent vers le CDO, chef d’orchestre de la transformation digitale : 38% contre 23% en Amérique du Nord et 7 % en Asie-Pacifique. La France remporte la palme avec 62% des grands groupes qui ont déjà nommé un CDO contre 39% en Allemagne et 35% au Royaume-Uni.

 

Le CDO décrypté en 3 points

Le CDO doit relever de nombreux défis qu’il s’agisse du mode agile pour le développement ou encore d’évaluer l’aspect traditionnel et l’aspect digital du SI, celui-ci fait preuve de grandes qualités et expertises.  On remarque que le nouveau CDO est :

– Un expert du marketing, des ventes ou de la relation client avant d’être un expert de la technologie (formation marketing pour 39%, formation technologique pour 32%). A nuancer cependant car si les entreprises privilégient  des responsables spécialisés en marketing (34%) et en commerce (17%), désormais, elles se tournent vers des experts en technologie (32%, contre 14% un an avant)

– Un collaborateur issu de l’entreprise : 52% ont été recrutés en interne

– Un homme le plus souvent : seulement 16% des CDO des 2500 sociétés étudiées sont des femmes. Toutefois, la profession se féminise en France, sur un panel de 47 entreprises qui ont recruté un CDO, 25,5% sont des femmes

 

Etude « Chief Digital Officer » de Strategy&, activité de conseil en stratégie de PwC

Téléchargez gratuitement cette ressource

6 bonnes pratiques de protection des données

6 bonnes pratiques de protection des données

La Datasphere mondiale représente 40 Zo de données créées, dupliquées et enregistrées chaque année. La gestion et le stockage des données deviennent d’autant plus critiques que leur volumétrie ne cesse de croître. Découvrez les meilleures recommandations pour survivre dans l’univers de l’Infinite Data.

Enjeux IT - Par Sabine Terrey - Publié le 20 juillet 2017