> Tech > Conseil n° 6 : Quatre tableaux de référence rapides FTP

Conseil n° 6 : Quatre tableaux de référence rapides FTP

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Note de l’iSeries NEWS Senior Technical Editor Chuck Lundgren : L’article de Jay Oswald intitulé « Using the FTP Quick Reference Chart », est apparu pour la première fois comme Web exclusif, décembre 2001 (www.itpro.fr mois concerné). Ce tableau de référence m’a paru très utile. Nous avons décidé d’actualiser l’article

et aussi de diviser le tableau en quatre. Nous espérons que vous les trouverez utiles sous cette forme.

Au cours des 16 dernières années comme programmeur système, j’ai utilisé des bandes, des disques, des fichiers de sauvegarde, DDM, des programmes personnalisés et ObjectConnect pour transférer des milliers de fichiers. Or, j’ai jugé que la méthode de transfert de fichiers par FTM, vieille d’environ 30 ans, était rapide et fiable. En effet, FTP offre de nombreuses possibilités de transfert de fichiers en fonction des types de fichiers et des ordinateurs. Cela dit, le choix des jeux de commandes et de la syntaxe peut être déroutant et source d’erreurs. J’ai donc décidé de tester toutes les méthodes de transfert de fichiers bien connues dans un environnement iSeries et d’en tirer un tableau de référence des commandes FTP requises. Désormais, quand je dois transférer des fichiers, il me suffit de déterminer le type de fichier, le but du transfert et la destination finale des fichiers, puis de choisir la paire de jeux de commandes appropriée dans l’un de ces tableaux. Les tableaux de référence rapides FTP que montrent les figures 3A à 3D sont constitués de commandes FTP groupées d’après un double critère : sens de transfert et nombre de fichiers transférés : un ou plusieurs. (Ces figures ne sont pas incluses dans ce texte : vous les trouverez sur www.itpro.fr Club abonnés) Chaque tableau correspond au type de fichier à transférer : fichiers de sauvegarde (figure 3A), fichiers IFS (figure 3B), fichiers physiques (figure 3C) et membres source (figure 3D). J ai limité les tableaux aux transferts de fichiers les plus pratiqués, comme entre un PC et un iSeries et entre des machines iSeries. L’explication du but et de la syntaxe de chaque commande FTP n’entre pas dans le cadre de cet article. Pour plus d’informations sur les commandes FTP, reportez-vous à l’aide en ligne iSeries et au manuel IBM TCP/IP Configuration and Reference (SC41-5420).

Bien que vous ne puissiez pas utiliser FTP pour transférer des objets non fichier, vous pouvez utiliser le type de fichier spécial d’IBM appelé SAVF, qui sert de conteneur pour la plupart des objets iSeries et est transféré comme un fichier. Pour plus d’informations sur la sauvegarde des objets dans un fichier de sauvegarde sur un iSeries source, puis leur restauration sur un iSeries de destination, voir Backup and Recovery Guide (SC41-5304).

Pour utiliser ces tableaux de référence, suivez les indications ci-après :
1. Avant de vous lancer, vérifiez auprès de votre responsable de sécurité iSeries et de vos administrateurs réseau que les conditions suivantes sont remplies :
• Le réseau TCP/IP est actif.
• L’interface TCP/IP iSeries et le serveur FTP sont actifs.
• Les noms iSeries résolvent vers leurs adresses IP respectives.
• La communication entre votre PC et l’iSeries et entre les machines iSeries est active.
• Vous possédez des droits suffisants sur les objets iSeries que vous utiliserez dans les processus FTP.

2. Pour transférer des fichiers entre un PC et un iSeries, ouvrez une fenêtre d’interface de commande DOS (sélectionnez Start, choisissez Run, tapez « command », cliquez sur OK) et entrez les commandes FTP appropriées tirées du tableau de référence.

3. Pour transférer des fichiers entre deux machines iSeries, assurez-vous que LMTCPB (*NO) est spécifié dans votre profil utilisateur, allez à n’importe quel écran OS/400 qui présente une ligne de commande et entrez les commandes FTP appropriées tirées du tableau de référence.

4. Avant de commencer un transfert de fichiers, établissez une connexion au système distant. L’iSeries est le système distant utilisé dans tout le tableau.

5. Après avoir établi une connexion, vous êtes invité à taper votre nom et mot de passe utilisateur iSeries. Comme ce genre de frappe est d’une grande banalité, je vous ai fait grâce des instructions. Tapez simplement le nom et le mot de passe utilisateur à l’invite.

6. L’iSeries choisit automatiquement le NAMEFMT approprié pour une session FTP en se basant uniquement sur la syntaxe de la première commande de transfert. C’est pourquoi il faut toujours spécifier explicitement NAMEFMT 0 pour le système de fichiers natif et NAMEFMT 1 pour l’IFS avant de taper la commande de transfert proprement dite.

7. Utilisez les commandes GET et MGET pour transférer des fichiers d’un système distant à un système local (downloading). Utilisez les commandes PUT et MPUT pour transférer des fichiers d’un système local à un système distant (uploading). Utilisez GET et PUT pour transférer des fichiers uniques et MGET et MPUT pour transférer des fichiers multiples.

8. Observez dans les tableaux FTP des figures 3A et 3C le mode « BIN »ary utilisé pour transférer des membres de fichier physique (PFMBR). Le mode binaire est un transfert bit par bit sans aucune conversion. Sachant que les fichiers physiques iSeries sont susceptibles de contenir des champs packés et que FTP ne peut pas dépacker les fichiers packés, il ne sert à rien de transférer un fichier physique iSeries sur un PC, sauf dans le but de le retransférer sur le même iSeries ou sur un autre. La conversion de données et ses techniques n’entrent pas dans le cadre de cet article. IBM propose aussi deux commandes utiles pour convertir entre des fichiers physiques PC et iSeries : CPYTOIMPF (Copy to Import File) et CPYFRMSTMF (Copy from Stream File). Pour une explication détaillée de ces deux commandes, consultez les archives d’articles iSeries Network et la documentation d’IBM.

9. Pour plus de lisibilité, toutes les commandes sont imprimées en lettres majuscules, mais vous pouvez les taper indifféremment en majuscules ou minuscules. En revanche, certains paramètres de commandes, comme les ID utilisateur, les mots de passe, et les noms de fichiers peuvent distinguer la casse sur certains systèmes non-iSeries.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Quel est l'état de l'art des solutions de Endpoint Security et les perspectives associées à leur utilisation ? Comment garantir la sécurité des environnements sensibles en bloquant au plus tôt les cyber attaques sophistiquées, avant qu’elles n'impactent durablement vos environnements de travail ?

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010