> Mobilité > Définir le stockage SQL pour Lync

Définir le stockage SQL pour Lync

Mobilité - Par Pascal Creusot - Publié le 27 avril 2012
email

L’étape, qui consiste à définir le stockage SQL, diffère fortement entre une version Standard et une version Enterprise.

Définir le stockage SQL pour Lync

En effet, dans le cas d’une version Standard de Lync 2010, comme pour OCS 2007, la base de données est obligatoirement déployée et intégrée sur le serveur frontal. Dans le cas d’une version Entreprise, cette base doit être obligatoirement hébergée sur un serveur SQL, différent du serveur Lync frontal. L’assistant ne nécessite aucune information dans le cas de l’installation d’une édition Standard de Lync 2010. Avec une version Entreprise, il faudra fournir les informations requises pour la création et la gestion de la base SQL qui contient le CMS (base RTC). Dans le cas d’une édition Enterprise, seule la base CMS est placée sur le serveur SQL. Les bases répliquées (RTCLOCAL) sont toujours stockées sur une base locale au serveur avec SQL Express.
 
Définir le partage de fichiers et les WebServices

Pour son bon fonctionnement, Lync impose la mise en place d’un partage de fichiers. Ce partage doit être créé manuellement et il sera alors configuré par l’assistant. Ce partage permet le stockage des informations partagées au travers de WebServices et aussi le stockage en crypté des documents partagés dans les conférences Web. C’est au travers de ce partage que sont distribués les carnets d’adresses par exemple. Ce partage peut être placé sur le serveur frontal qui centralise l’ensemble des rôles frontaux et médiation par exemple. L’assistant demande ensuite les informations relatives aux WebServices et en particulier l’URL externe utilisée pour la publication de ces services.
La dernière étape de l’assistant de création de pool frontal consiste à renseigner les passerelles avec le réseau téléphonique. Une des nouveautés de Lync 2010 est de permettre l’association de plusieurs passerelles avec un serveur de médiation. Dans le cas de la co-localisation du serveur de médiation, attention au port d’écoute utilisé. Ainsi, se terminent les étapes de configuration à l’aide de l’assistant.
Publication de la topologie

A ce niveau de la configuration, les informations de configuration sont uniquement stockées dans le fichier tbxml. Toutes les étapes précédentes peuvent être effectuées de manière autonome sur une machine qui n’est pas forcément connectée au réseau sur lequel les services Lync 2010 seront déployés. Pour prendre en compte les informations de configuration de la topologie, il faut se connecter au réseau de l’entreprise (ou recopier le fichier tbxml) puis à l’aide du générateur de topologie, charger le fichier tbxml et le publier. Pour cela, sélectionner l’option ‘Publier la topologie’ qui est proposé dans le menu ‘Action’ lorsque vous avez sélectionné la racine de l’arborescence ‘Lync Server 2010’. L’opération de publication consiste à enregistrer les informations de configuration du fichier tbxml dans la base de données CMS. C’est suite à cette publication de la topologie Lync 2010 que la phase de cohabitation avec OCS 2007 ou OCS 2007R2 va pouvoir commencer.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Observabilité 2.0 : 5 défis à relever

Observabilité 2.0 : 5 défis à relever

Microservices, containers, infrastructures cloud « software-defined »... ces innovations créent une complexité extrême à l’échelle du web et étendent considérablement le périmètre d’observabilité. Comment identifier et relever ces nouveaux défis ?

Mobilité - Par Pascal Creusot - Publié le 27 avril 2012