> Tech > Dissipation de quelques mythes sur NLB

Dissipation de quelques mythes sur NLB

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

  Les performances et caractéristiques de NLB de Win2K égalent, et bien souvent dépassent, les avantages de solutions de type matériel coûteuses (solutions de Cisco Systems et Nortel, par exemple) - pour beau-coup moins cher. La seule vraie limite de NLB est qu'un cluster ne peut pas comporter plus de 32

Dissipation de quelques mythes sur NLB

serveurs, mais de grands sites comme Dell (http://www.dell.com) et Microsoft (http://www.microsoft.com) utilisent des clusters multiples pour contourner cette limitation. Il n’en demeure pas moins que plusieurs mythes ont la vie dure à  propos de l’équilibrage de charge et à  propos de NLB de Win2K en particulier.

  Voici trois de ces mythes :

L’équilibrage de charges n’est nécessaire que dans un grand site. Il n’est pas nécessaire d’exploiter un énorme site Web pour justifier une solution d’équilibrage de charge. Dans bien des cas, le simple ajout d’un deuxième serveur IIS pour créer une ferme Web peut améliorer considérablement les performances.

NLB de Win2K est inférieur aux solutions de type matériel. Certaines des plus grandes fermes Web du monde – http://www.dell.com, TV Guide Online, propriétés Web de Microsoft (c’est-à -dire http://www.microsoft.com, MSN, MSNBC et le service de voyages Expedia) – utilisent NLB. Dans des tests d’équilibrage de charge de Microsoft, qui émulent des scénarios dans lesquels une ferme de serveurs traite plus de 800 millions de requêtes clients par jour, NLB a démontré un débit supérieur à  200 Mbps. Une performance nettement supérieure à  celle de n’importe quelle solution matérielle. Contrairement aux solutions matérielles, NLB ignore les points de défaillance uniques en s’exécutant en parallèle sur tous les hôtes d’un cluster (c’est-à -dire, les serveurs). La plupart des solutions matérielles demandent un serveur supplémentaire, sous-utilisé, pour éviter le point de défaillance unique. Ce serveur fonctionne en mode passif jusqu’à  ce qu’un composant primaire soit défaillant.

NLB est difficile à  installer, à  configurer, et à  gérer. On n’installe pas NLB : on se contente de le valider et de le configurer. Comme on le verra, NLB est très simple à  mettre en action et fournit un excellent contrôle, y compris le possibilité de gérer à  distance – avec protection par mot de passe – le cluster à  partir d’un point quelconque du réseau.

Téléchargez cette ressource

EDI : Pratiques de Performance Opérationnelle

EDI : Pratiques de Performance Opérationnelle

Comment mieux satisfaire les directions métiers, rationaliser les échanges, améliorer la qualité des données et gérer l’obsolescence ? Découvrez dans ce livre blanc, les principaux enjeux autour de l’échange de données informatisé, les technologies complémentaires à l’EDI pour gagner en efficacité et les innovations d’offres de services fournis par Generix Group pour digitaliser vos processus.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010