> Tech > Entity EJB

Entity EJB

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Les entity EJB fournissent l'approche J2EE standard professionnelle d'accès à  la base de données. Non seulement les entity EJB fournissent les quatre opérations de base de données élémentaires, mais ils offrent aussi le traitement distribué avec gestion transactionnelle complète et la sécurité au niveau des méthodes (comme nous le verrons

dans les sections
ultérieures). Les EJB demandent un serveur d’applications
J2EE, comme WAS, qui possède un conteneur d’EJB.
Sans un tel serveur d’applications, il faudra utiliser JDBC ou
JDO.
Pour mettre en oeuvre les entity EJB, il existe deux approches:
BMP (Bean-Managed Persistence) et CMP (Container-
Managed Persistence). Avec BMP, on écrit le code JDBC dans
l’implémentation EJB pour accéder à  la base de données. Les
BMP permettent de mieux contrôler le comportement des EJB
à  l’exécution, mais ils ne sont pas simples à  écrire.
Avec CMP, on utilise généralement un outil de développement
pour définir une association entre les propriétés EJB et
les colonnes d’une ou plusieurs tables de base de données.
vous pouvez aussi utiliser le langage de requête EJBQL pour définir
un EJB CMP, et aussi définir des relations (parent-enfant,
par exemple) entre les EJB CMP. Le conteneur d’EJB convertit
la définition EJB, y compris les associations et les expressions
de requêtes, en un code exécutable qui se charge de l’accès à 
la base de données, le plus souvent avec JDBC.
En théorie, les EJB CMP vous permettent d’appliquer un
comportement d’entité sophistiqué en combinant la logique
de gestion et l’accès à  la base de données dans un EJB en utilisant
des techniques déclaratives simples. Mais la réalité pratique
est un peu différente. Développer un EJB CMP simple
pour fournir une représentation d’objet Java directe pour
une table de base de données (par exemple, un EJB
Customer qui est une simple association d’une table de base
de données Customer) n’est pas si difficile. Mais développer
des EJB CMP de niveau production, performants, avec un
comportement plus complexe qu’un simple accès en lecture
et une mise à  jour de base de données, demande beaucoup
de connaissances et d’expérience. Dans beaucoup d’entreprises,
on peut utiliser des EJB CMP simples comme sources
de données et mettre l’essentiel de la logique de gestion
dans des EJB de session, comme expliqué plus loin.
Utiliser des entity EJB dans vos applications ITP est une
décision importante et difficile. A l’heure actuelle, les entity
EJB sont la méthode généralement préconisée par Sun et
IBM. Mais beaucoup de personnes compétentes
et respectées dans la communauté J2EE
considèrent que les entity EJB – tout au moins
dans leur incarnation actuelle – ne sont pas la
meilleure solution pour la plupart des applications
de gestion, parce que trop lourds et trop
complexes. Attendez-vous à  ce que cet aspect
de J2EE bouge pendant un certain temps.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010