> Tech > Et la qualité ?

Et la qualité ?

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Puisque cet environnement ressemble tellement à  Unix, nous devrions pouvoir exécuter des applications Unix telles quelles sur l'AS/400 dès à  présent. Et, en effet, nous le pouvons — à  ceci près que, comme sur n'importe quel système Unix, il faut recompiler le programme en utilisant le compilateur C ou C++

Et la qualité ?

standard de l’AS/400.
Malgré cela, un grand nombre d’applications Unix existantes tournent en l’état.

Toutefois, quelques conseils de précaution s’imposent à  ce stade. Rappelons que
de nombreuses applications Unix sont écrites pour une implémentation spécifique
d’Unix et qu’elles intègrent généralement quelques extensions propriétaires. Comme
l’AS/400 ne reconnaît pas ces extensions, il faudra peut-être modifier quelque
peu une application Unix existante. Les applications destinées à  s’exécuter sur
des plates-formes Unix multiples sont généralement les plus faciles à  porter sur
l’AS/400. C’est le cas par exemple de nombreux utilitaires et outils Unix, presque
toujours écrits pour des plates-formes hétérogènes, qui fonctionnent déjà  sur
l’AS/400. Attention aussi à  l’apparence finale du produit.
Bien que s’exécutant sur un AS/400, une application Unix reste une application
Unix et présente le “ look and feel ” d’une application Unix, pas celui d’une
application AS/400. Ce peut être parfaitement acceptable par des clients souhaitant
simplement consolider une application d’un système Unix sur leur AS/400, avec
un minimum de modifications.

D’autres, en revanche, souhaiteront peut-être modifier l’application pour qu’elle
semble avoir été écrite dès l’origine pour l’AS/400. Domino est un excellent exemple
d’application Unix ayant subi un “ lifting ”.
A l’origine, Lotus avait pris sa version AIX de Domino pour la recompiler sur
l’AS/400. Elle fonctionnait, mais continuait à  ressembler à  une application Unix.
Lotus a alors commencé à  donner la personnalité (le “ look and feel ”) d’une application
AS/400 à  Domino. Dans la foulée, elle a aussi ajouté des fonctionnalités telle
que des partitions Domino multiples, pour la haute disponibilité, une exclusivité
AS/400.
Le produit fini s’est affirmé sur le marché comme la meilleure implémentation
de Domino. En coulisse, nous savons tous que Domino a commencé comme une application
Unix, mais nous ne lui en tiendrons pas rigueur.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010