> Mobilité > Exchange 2000 : Choisir son scénario de déploiement

Exchange 2000 : Choisir son scénario de déploiement

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Thierry Demorre
Après le succès des versions précédentes, ayant significativement augmenté la part de marché de Microsoft dans les entreprises, un certain nombre de nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées au produit afin de conforter sa place dans le système d'information des grandes entreprises.

Après l'avènement de Windows 2000, et notamment d'Active Directory, Microsoft Exchange 2000 est le premier logiciel à  réellement tirer partie de la technologie d'annuaire LDAP implémentée par Active Directory.
  Cependant, un constat s'impose, c'est que plus que jamais, la planification reste l'un des facteurs essentiels de réussite dans le déploiement d'un tel système.
  Aisée lorsqu'il s'agit de fournir une boîte aux lettres à  10 utilisateurs, la mise en oeuvre se révèle vite plus complexe lorsqu'il s'agit d'une multinationale disposant de filiales dans le monde entier, de liaisons réseaux peu ou pas fiables, et de plusieurs milliers voire dizaine de milliers d'utilisateurs.
  Ce document se propose de vous indiquer quelques “ bonnes pratiques ” et des retours d'expérience du déploiement dans des grandes infrastructures.

Comme indiqué précédemment, Exchange 2000 est la première version d'Exchange à  s'appuyer sur Active Directory. En quoi cela impacte-t-il le design de votre système de messagerie?
  Pour cela, il convient tout d'abord de comprendre quels sont les services fournis par Windows 2000, et de quelle façon Exchange 2000 les exploite.

Exchange 2000 : Choisir son scénario de déploiement

Le principal impact de l’intégration de
l’annuaire Exchange dans Active
Directory est qu’il n’est plus nécessaire
pour un administrateur Exchange de
planifier sa réplication d’annuaire.

Ceux qui ont déjà  été amenés à  déployer
Microsoft Exchange 5.5 dans de
grandes entreprises, avec des liens inter
sites de capacité bien souvent inférieure
à  la capacité d’un réseau local, se
souviendront des connecteurs X400 et
des connecteurs de réplication d’annuaire.

L’un des principaux inconvénients
de ces connecteurs était de ne pas être
redondant en cas de perte de l’un des
serveurs d’extrémité du connecteur.

Le fait que Windows 2000 soit
maintenant en charge de l’annuaire
supprime cette problématique de réplication
d’annuaire de l’administrateur
Exchange… pour la faire reposer
sur les épaules de l’architecte Windows
2000. Comme en chimie, rien ne se
perd, rien ne se créé, tout se transforme.
Cette réplication doit toujours
avoir lieu pour permettre à  une boîte
aux lettres créée au Mexique d’être disponible
aux sites du fin fond de
l’Ukraine.

L’intégration d’Exchange à  Active
Directory n’est cependant pas complète.

Ainsi, il existe toujours le système
de stockage Exchange, dans les fichiers
Publics (dossiers publics) et Privés
(boites aux lettres). Seule la configuration
de l’organisation Exchange est publiée
dans Active Directory, de façon à 
ce qu’un nouveau serveur rejoignant
cette organisation ait une vision complète
de l’annuaire.

Le premier point crucial à  prendre
compte est donc l’interrogation
d’Active Directory par Exchange.
Celle-ci a lieu de plusieurs manières,
selon que ce soit Exchange
lui-même qui fasse la requête, ou bien
que ce soit un utilisateur final.

Téléchargez cette ressource

Checklist de protection contre les ransomwares

Checklist de protection contre les ransomwares

Comment évaluer votre niveau de protection contre les ransomwares à la périphérie du réseau, et améliorer vos défenses notamment pour la détection des ransomwares sur les terminaux, la configuration des appareils, les stratégies de sauvegarde, les opérations de délestage... Découvrez la check list complète des facteurs clés pour améliorer immédiatement la sécurité des terminaux.

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010