> Mobilité > Exchange 2007 Database Troubleshooter

Exchange 2007 Database Troubleshooter

Mobilité - Par David Sengupta - Publié le 24 juin 2010
email

En novembre 2005, Microsoft a lancé un outil gratuit remarquable et cet événement est probablement passé inaperçu de la majorité des administrateurs. Dénommé à l’origine ExDRA (Exchange Disaster Recovery Analyzer), cet outil avait pour objectif de simplifier la Microsoft Exchange Server 2007 en décembre 2006, ExDRA n’est plus disponible sous forme d’outil téléchargeable séparément ; en fait, le nouvel outil de dépannage de base de données est intégré à l’Assistant Dépannage Microsoft Exchange (ExTrA, Exchange Troubleshooting Assistant), lequel est inclus dans Exchange Management Console (EMC). Il est possible d’utiliser ExTrA pour dépanner des bases de données Exchange 2000 Service Pack 3 (SP3) ou ultérieur.

Notez que si vous disposez encore d’une copie d’ExDRA, vous pouvez continuer à l’utiliser sur les bases de données Exchange 2000 SP3 ou ultérieur. Avec son interface et son approche basées sur l’infrastructure ExBPA (Exchange Best Practices Analyzer) bien connue, l’outil de dépannage de base de données (Database Troubleshooter) analyse une base de données de boîtes aux lettres ou de dossiers publics Exchange et tous les fichiers journaux des transactions associés disponibles, afin de fournir des indications sur la faisabilité d’une récupération et des recommandations.

Les administrateurs Exchange confrontés à des incidents de montage de base de données évaluent fréquemment de manière incorrecte le problème en cours. Ils exécutent souvent sans nécessité Eseutil ou Isinteg, d’où des périodes d’indisponibilité longues et inutiles du système de messagerie. Le Database Troubleshooter a pour but de démystifier la récupérabilité au niveau base de données Exchange, afin que vous puissiez prendre des décisions de récupération avisées, sans tâtonner au moyen de l’approche essai / erreur.

Exchange 2007 Database Troubleshooter

Comme le Database Troubleshooter est incorporé au nouveau gestionnaire système Exchange (appelé Exchange Management Console), assurez-vous que vous disposez de la configuration requise pour Exchange 2007. Au moment de la rédaction de cet article, Microsoft stipule l’utilisation d’un ordinateur disposant de Microsoft .NET Framework 2.0 et de Microsoft Management Console (MMC) 3.0, et exécutant Windows Server 2003 Service Pack 1 (SP1) Standard ou Enterprise Edition, Windows 2003 Release 2 (R2) Standard ou Enterprise Edition, Windows 2003 X64 Standard ou Enterprise Edition, ou encore Windows 2003 x64 R2 Standard ou Enterprise Edition.

L’outil Database Troubleshooter fourni avec Exchange 2007 est pris en charge lorsqu’il s’exécute sur des bases de données et fichiers journaux des transactions créés dans Exchange 2000 SP3 ou ultérieur. L’exécution du Database Troubleshooter impose d’avoir les autorisations suffisantes pour lire les données de configuration d’Exchange à partir du contexte de nommage de configuration d’Active Directory (AD) et vous devez bénéficier des autorisations de lecture sur les dossiers Exchange hébergeant vos bases de données et journaux des transactions.

L’outil Database Troubleshooter ne modifie en aucune façon vos serveurs Exchange ou AD, de sorte qu’un accès en écriture à l’un ou l’autre de ces deux emplacements est inutile. Il vous faudra ensuite, au minimum, un accès en lecture au niveau fichiers NTFS sur les répertoires contenant vos fichiers de base de données et de journaux des transactions, ainsi que sur le contexte de nommage de configuration d’AD. A l’heure actuelle, le Database Troubleshooter se focalise exclusivement sur l’analyse des bases de données et des fichiers journaux des transactions. Il ne modifie pas les fichiers analysés et impose de démonter les bases de données avant leur analyse.

Téléchargez gratuitement cette ressource

TOP 5 Sécurité du Télétravail

TOP 5 Sécurité du Télétravail

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Mobilité - Par David Sengupta - Publié le 24 juin 2010