> Tech > Exécution des tests et clonage d’environnements

Exécution des tests et clonage d’environnements

Tech - Par iTPro - Publié le 24 février 2012
email

Exécution des tests

La détection des bugs et l’identification des étapes visant à les reproduire tiennent toujours plus de l’approche empirique que de la démarche scientifique. Par ailleurs, les délais des projets font que les développeurs n’ont pas toujours le temps de recréer les environnements afin

de vérifier leurs correctifs comme il se doit. Ces problèmes aboutissent souvent à une inefficacité récurrente des équipes.

Toutes les fonctionnalités de tests de Microsoft Test Manager peuvent être mises en œuvre sur les environnements créés par Visual Studio Lab Management. L’utilisation de ces environnements pour des tests manuels ou automatisés permet de collecter différentes formes de journaux à partir de toutes les machines de l’environnement.

Les testeurs peuvent joindre ces journaux lorsqu’ils consignent les bugs. En fait, ils peuvent aussi inclure un snapshot de l’environnement complet du bug. Il est alors possible aux développeurs de se connecter à l’environnement en question ou à une copie de celui-ci pour reproduire le problème ou pour valider leur correctif. Pour consigner un bug avec un snapshot, procédez comme suit :

  • Procédez à la configuration pour exécuter vos jeux de tests sur un environnement : Créez des paramètres de tests (Test Settings) dans Microsoft Test Manager au moyen du même jeu de rôles que celui servant à créer l’environnement. Pour cela, utilisez l’onglet Test Settings sous Lab Center. Tout en exécutant vos tests manuels, sélectionnez l’option d’exécution des tests sur un environnement.
  •  Consignez un bug étoffé : Pendant votre session de tests, lorsque vous détectez un bug, réalisez un snapshot de l’environnement. Une fois le bug consigné, le snapshot et une multitude de journaux sont automatiquement joints à celui-ci.
  • Reproduisez le bug : Lorsqu’un développeur voit le bug dans Team Explorer, il ouvre le snapshot pour se connecter au même environnement, à condition que ce dernier ne soit pas en cours d’utilisation par le testeur.


Avec cette fonctionnalité, les testeurs n’ont pas à passer du temps à trouver un mode de reproduction cohérent pour un bug découvert accidentellement. Associés aux fonctionnalités étoffées de collecte de données, les snapshots fournissent toutes les informations dont un développeur a besoin pour intervenir sur un problème. Les moyens de contournement d’un bug autrement employés par les développeurs pour reproduire ou recréer l’environnement deviennent inutiles.

Clonage d’environnements

N’aimeriez-vous pas que les testeurs utilisent le même environnement que celui sur lequel le flux build-déploiement-test a été exécuté ? Lorsqu’un testeur trouve un bug, le développeur ne souhaite-t-il pas employer le même environnement pour vérifier le correctif ? Toutefois, cette approche de partage réduit la productivité d’une équipe, car ses membres doivent organiser leur planning afin de partager les environnements. Lab Management permet de cloner des environnements afin que chaque développeur et testeur dispose de sa copie privée.

Le recours simultané à de multiples clones d’environnements peut provoquer des conflits de noms d’ordinateur et d’autres conflits de réseau. Lab Management résout ce problème via une technologie appelée isolation de réseau. Celle-ci configure automatiquement le réseau de VM et leur pile IP afin d’éviter les conflits. Pour copier des environnements, procédez comme suit :

  • Configurez l’isolation de réseau : Lors de la création de l’environnement, vérifiez que la fonctionnalité d’isolation de réseau est sélectionnée.
  • Stockez un environnement parfaitement préparé dans la bibliothèque : Après l’avoir utilisé (ou après avoir consigné un bug avec un snapshot), arrêtez l’environnement et stockez une copie dans la bibliothèque. Une fois la copie effectuée, vous pouvez reprendre le travail avec elle.
  • Créez un clone : Déployez une autre copie de l’environnement à partir de la bibliothèque. A ce stade, vous avez déployé deux environnements.


Un gain de temps et de ressources

Visual Studio Lab Management permet aux équipes d’accélérer la configuration et la restauration d’environnements multi-machines complexes vers un état sans erreurs connu pour l’exécution de tests et l’automatisation de builds. Il permet aussi aux testeurs de consigner des bugs étoffés avec des liens vers les snapshots d’environnement que les développeurs peuvent ensuite utiliser pour recréer des environnements complexes, avec à la clé une réduction efficace des pertes de temps et des ressources au cours du cycle du développement et des tests. Avec la version d’août 2010 de Lab Management, cet ensemble de fonctionnalités est à votre disposition, à condition d’avoir Visual Studio 2010 Ultimate avec MSDN ou Visual Studio Test Professional 2010 avec MSDN.
 

Téléchargez gratuitement cette ressource

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

Pour aider les entreprises à allier les restrictions liées à la crise et la nécessaire modernisation de leurs outils pour gagner en réactivité, souplesse et sécurité, DIB-France lance une nouvelle offre « Cloud-In-One » combinant simplement IaaS et DaaS dans le Cloud, de façon augmentée.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 février 2012