> Mobilité > Gérez SharePoint Server 2010 avec PowerControls 6.1

Gérez SharePoint Server 2010 avec PowerControls 6.1

Mobilité - Par Guillaume Rameaux - Publié le 23 mars 2011
email

Kroll Ontrack lance la nouvelle version de PowerControls.

Cette version 6.1 prend en charge Microsoft Office SharePoint Server 2010, permettant aux utilisateurs d'ouvrir et de lire les données SharePoint 2010 et de se connecter à des bases cibles SharePoint 2010.

Gérez SharePoint Server 2010 avec PowerControls 6.1

Les restaurations et recherches granulaires sur les données SharePoint Server 2010 permettent aux administrateurs de répondre plus rapidement aux demandes internes d’accès en urgence voire de récupération.

A l’origine, PowerControls était divisé en deux logiciels, respectivement dédiés à Exchange Server et à SharePoint Server. Les fonctionnalités sont désormais réunies pour éviter à l’administrateur d’avoir à gérer deux outils différents. Outil de restauration et de gestion de données, PoweControls permet d’accéder directement aux fichiers qui stockent l’information, .edb pour Exchange, .tdb pour SharePoint. « Au lieu de manipuler des fichiers, on manipule des boîtes emails complètes ou des messages, et pour SharePoint, des bases complètes au lieu de simple documents », explique Paul Dujancourt, directeur général de Kroll Ontrack France. En cas de fusions de deux entreprises par exemple, il sera possible de fusionner simplement les serveurs de messagerie.
Sources multiples et simultanées.

Parmi les principales améliorations de la version 6.1, la compatibilité avec la Microsoft SharePoint Policy. La firme de Redmond demande, pour certifier la compatibilité d’un produit, qu’il n’y ait pas d’écriture directement dans la base SQL, contenant les informations et meta-informations de Sharepoint. PowerControls utilise donc un agent, installé sur le serveur Sharepoint, chargé du transfert des contenus.

L’autre grosse nouveauté vient du support des « BLOB » (Binary Large Object). « Les gros objets binaires ne sont pas stockés directement dans la base SQL mais ailleurs sur le serveur. Par contre, l’information qui décrit cet objet est dans la base. Avec le temps, les serveurs deviennent insuffisants en taille. L’autre solution consiste donc à introduire une externalisation complète de ces objets, y compris la partie meta-données. Le phénomène est récent mais se généralise », précise Paul Dujancourt. On parle alorsde Remote BLOB store. Dorénavant, PowerControls peut donc lire ces sources Remote BLOB pour gérer les serveurs SharePoint.

La solution offre également la possibilité d’ouvrir simultanément plusieurs sources. De la récupération à la restauration, en passant par la migration et la consolidation, Ontrack PowerControls 6.1 intègre une prise en charge de l’environnement SharePoint Server 2007 et 2010, en plus de Microsoft Exchange Server 5.5, 2000, 2003, 2007 et 2010. Les utilisateurs peuvent enfin rechercher dans leur environnement SharePoint les extensions de fichier de Microsoft Office 2007 et Office 2010, .doc et .docx.

L’offre de base avec 3 bases de contenus est vendu 950€.

Plus d’informations : Ontrack

À lire également sur iTPro.fr : Kroll Ontrack dévoile les tendances du marché sur la récupération des données

L’effacement définitif avec Ontrack Eraser
 

Intéressé par la collaboration en entreprise ? Visitez notre hub dédié "Collaboration et productivité d’entreprise" pour découvrir nos ressources éditoriales consacrées aux nouveaux outils collaboratifs pour les entreprises.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Optimisation des données Cloud en pratique avec la Solution New Relic chez OuiCar

Optimisation des données Cloud en pratique avec la Solution New Relic chez OuiCar

OuiCar utilise la solution New Relic sur AWS pour réduire le temps de dépannage lié aux problèmes de performance et améliorer de 40 % le temps de réponse en back-end. Découvrez comment la solution APM de New Relic sur AWS Marketplace permet à OuiCar d’avoir une vision complète de ses performances système et de tirer le meilleur profit de ses données Cloud

Mobilité - Par Guillaume Rameaux - Publié le 23 mars 2011