> Mobilité > Google revend Motorola Mobility à Lenovo

Google revend Motorola Mobility à Lenovo

Mobilité - Par Guillaume Rameaux - Publié le 30 janvier 2014
email

Les terminaux mobiles de Motorola changent à nouveau de main.

Google revend Motorola Mobility à Lenovo

Moins de trois ans après l’annonce du rachat par Google pour plus de 12 milliards de dollars, le géant du web annonce revendre cette activité à Lenovo. Le constructeur chinois va débourser 2,91 milliards de dollars pour réaliser cette opération.

Google prend en revanche bien soin de conserver le portefeuille de brevets acquis à l’été 2011 pour renforcer le système d’exploitation Android. Cette propriété intellectuelle était à l’époque la principale raison qui avait poussé Google à acquérir l’entreprise américaine de télécommunications. « Nous avons acquis Motorola en 2012 pour aider à booster l’écosystème Android en créant un solide portefeuille de brevets et d’excellents smartphones pour les utilisateurs », expliquait hier Larry Page, CEO de Google, sur le blog officiel de l’entreprise. « Google conservera la majorité de ces brevets, que nous continuerons à utiliser pour défendre l’écosystème Android », souligne-t-il.

La vente de Motorola va également permettre à Google de ne plus être en concurrence directe sur le marché du smartphone avec les autres constructeurs qui exploitent son OS mobile, comme Samsung, HTC ou Sony.

Lenovo conservera, par ailleurs, la marque Motorola pour la commercialisation de ses futurs terminaux, comme il l’avait fait avec les PC ThinkPad, rachetés à IBM en 2005. La semaine dernière, la société de Beijing avait également annoncé le rachat des serveurs x86 d’IBM.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Quel est l'état de l'art des solutions de Endpoint Security et les perspectives associées à leur utilisation ? Comment garantir la sécurité des environnements sensibles en bloquant au plus tôt les cyber attaques sophistiquées, avant qu’elles n'impactent durablement vos environnements de travail ?

Mobilité - Par Guillaume Rameaux - Publié le 30 janvier 2014