> Mobilité > JO de Sotchi : Avaya en course pour la médaille d’or du réseau

JO de Sotchi : Avaya en course pour la médaille d’or du réseau

Mobilité - Par Guillaume Rameaux - Publié le 08 janvier 2014
email

Les XXIIe Jeux Olympiques d’hiver vont s’ouvrir dans un mois à Sotchi, station balnéaire russe située au bord de la mer noire.

JO de Sotchi : Avaya en course pour la médaille d’or du réseau

Du 7 au 23 février, 75 000 visiteurs vont se succéder quotidiennement dans le Parc Olympique et les différentes enceintes sportives pour encourager les sportifs.

À leur côté, plus de 35 000 personnes accréditées, athlètes, journalistes, officiels du CIO ou volontaires, vont faire vivre l’événement. En coulisses, Avaya s’est activé pour que tout ce petit monde puisse accéder à des services de communication performants.

L’entreprise américaine est le fournisseur officiel des équipements réseaux des Jeux de Sotchi. Pendant plus de 10 mois, une équipe d’une quinzaine de personnes a conçu une infrastructure réseau capable de fournir 54 Tbps de bande-passante.

Déjà partenaire des jeux de Vancouver en 2010 et de Turin en 2006 (via sa filiale Nortel), Avaya doit cette fois faire face à un challenge beaucoup plus relevé. « Ces JO seront les premiers jeux BYOD, souligne Edouard de Fonclare, PDG d’Avaya France. Chaque utilisateur va venir avec plusieurs écrans et voudra se connecter depuis n’importe où et n’importe quel terminal. Ce qui engendre deux problématiques clé : la mobilité et les flux vidéo ».

Contrairement aux jeux de Vancouver où les connexions filaires dépassaient largement le trafic sans-fil, les jeux de Sotchi devraient être marqués par un déploiement massif de postes mobiles. La connectivité WiFi et ses 2 200 points d’accès seront donc mis à rude épreuve, avec plusieurs milliers de personnes regardant les retransmissions de la compétition en streaming via leurs smartphone ou tablette. Trente chaînes de TV IP en haute-définition transiteront par le backbone Avaya pour permettre de suivre en direct l’intégralité des épreuves. La plateforme de collaboration et de communication unifiée Avaya Aura permettra également d’accéder à des fonctionnalités de téléphonie, de messagerie, de chat ou encore de visioconférence.

L’architecture virtuelle Vena et les outils de communication Aura

Pour soutenir le trafic et assurer le bon fonctionnement des différents services, la société a déployé  plusieurs de ses technologies les plus avancées, articulées autour de l’architecture réseau virtuelle VENA (Virtual Enterprise Network Architecture) Fabric Connect. « Cette architecture intègre le standard STB ou Shortest Path Bridging, explique Édouard de Fonclare. C’est un mécanisme qui permet de reconfigurer les réseaux très rapidement et de recréer des VLAN très simplement. Cette capacité à réallouer la bande passante et à provisionner des services en temps réel a été un des points clés dans l’attribution du projet à Avaya ».

Côté hardware, l’architecture VENA est composée de switchs VSP (Virtual Service Platform) 9 000, de commutateurs-routeurs ERS (Ethernet Routing Switch) 8800 et de solutions LAN 8100 pour le réseau WiFi. En ce qui concerne la sécurité des accès, les organisateurs pourront compter sur Avaya Identity Engines pour le filtrage des flux et la gestion des autorisations. « Chaque utilisateur sera identifié et bénéficiera d’un droit d’accès spécifique selon son profil, poursuit le dirigeant. Le moteur leur assignera automatiquement les bonnes ressources applicatives sur le réseau ». Enfin, l’administration réseau passera par les outils « Visualization Performance and Fault Manager » et « Configuration and Orchestration Manager ».

Depuis le début du projet, une centaine d’experts des divisions Services et Formation d’Avaya ont été envoyés sur place pour mettre en œuvre l’infrastructure et former les équipes de l’opérateur local. Une fois les Jeux Olympiques terminés, l’infrastructure sera réutilisée notamment à l’occasion du Grand Prix de Formule 1 de Russie, qui aura lieu à Sotchi à la fin de l’année, ainsi que pour la Coupe du Monde de Football 2018, dont certaines rencontres se dérouleront également à Sotchi.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Une véritable révolution se prépare progressivement... les entreprises doivent veiller à ne pas rester à l’écart et se faire prendre de vitesse. Tout comme la mobilité ou encore le cloud, la blockchain est une composante essentielle de la transformation numérique. Découvrez, dans ce dossier, comment aborder, comprendre et démarrer la Blockchain

Mobilité - Par Guillaume Rameaux - Publié le 08 janvier 2014