> Mobilité > Les Aéroports de Paris font décoller leur portail d’entreprise

Les Aéroports de Paris font décoller leur portail d’entreprise

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Mis en ligne le 04/10/2005 - Publié en Septembre 2004

Comment migrer d'un intranet informationnel vers un portail d'entreprise applicatif et collaboratif ? Pour relever ce défi technique, ADP a adopté la solution Microsoft Office SharePoint Portal Server 2003. Son objectif est triple : fédérer plusieurs sites intranet, intégrer des applications web existantes et faciliter la mise à  jour du contenu éditorial.

Etablissement public, Aéroports de Paris (ADP) réalise un chiffre d’affaires de
1413 millions d’euros pour un effectif de 8200 personnes et gère l’ensemble des
aéroports et des aérodromes ouverts à  la navigation aérienne civile, situés dans un
rayon de 50 km autour de Paris. « L’année
dernière, ADP a couvert 709 000 mouvements
d’avions commerciaux et accompagné
426 compagnies aériennes qui ont
fait escale au moins une fois sur les aéroports
parisiens », indique Pierre Henri
Cuny, responsable informatique, système
bureautique et services chez ADP.
En 2001, la direction informatique
développe une première version de son
portail intranet. Solution maison, le portail
offre des informations institutionnelles
en fédérant une trentaine de sites
intranet différents (communication, ressources
humaines, informations aéroportuaires,
sites thématiques divers,
etc.). Cette version comprend aussi les
caractéristiques d’un portail d’entreprise,
en particulier l’accès à  l’annuaire
des collaborateurs, la reconnaissance automatique
de l’utilisateur, un moteur de
recherche, etc. Près de 6000 utilisateurs
se connectent au portail ADP, avec une
fréquentation moyenne de 5000 à  6000
sessions par jour. « Nous souhaitons aller
plus loin, avec une solution plus technique, capable de nous offrir de nouvelles
fonctionnalités. Une refonte est nécessaire pour servir de socle technologique afin
d’intégrer dans un premier temps nos applications et notre système d’information », remarque Pierre Henri Cuny.
En 2001, les offres du marché sont
étudiées. « La solution retenue doit
permettre d’intégrer de nouvelles
fonctionnalités sans remettre en cause
l’architecture mise en place. Elle doit
aussi apporter suffisamment de souplesse
pour passer facilement d’un intranet
à  un extranet et une capacité à 
évoluer pour prendre en compte l’intégration
de nouveaux besoins à  court
et moyen terme », résume Carine
Vesnat, chef de projet chez ADP.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010