> Enjeux IT > Les entreprises peinent à optimiser les dépenses informatiques

Les entreprises peinent à optimiser les dépenses informatiques

Enjeux IT - Par Sabine Terrey - Publié le 23 novembre 2020
email

Malgré les efforts de réduction des coûts, les économies en matière de licences, d’infrastructure et de gestion de parc ne sont pas du tout à la hauteur des attentes. Alors comment réaliser ces économies sans nuire à l’efficacité opérationnelle ?

Les entreprises peinent à optimiser les dépenses informatiques

Coût du défaut d’optimisation des technologies : 2,3 millions d’euros

Les entreprises européennes sont incapables de maîtriser les dépenses informatiques et consacrent en moyenne chaque année, 2,34 millions d’euros de plus qu’elles ne devraient en licences logicielles (certaines restant inutilisées).

Et pourtant, depuis mars 2020, des mesures s’enchainent :

  • Réduction des effectifs – 51 % (58 % France)
  • Réduction de la taille de l’équipe IT – 27 % Europe et 21 % France
  • Prolongation de la durée d’exploitation des actifs informatiques – 44 % (39 % France)
  • Regroupement des bureaux – 34 % (39 % France)

 

Des investissements pas assez stratégiques

Si les investissements ont augmenté depuis mars 2020, ils n’ont pas été aussi stratégiques que voulu. Selon les équipes, il y a urgence à réorienter et optimiser les investissements

  • dans le support informatique – 50 % (56 % France)
  • dans les logiciels – 50%
  • dans le cloud privé 60 % (58 % France)
  • dans l’IaaS – 68 % (75 % France)

Téléchargez gratuitement cette ressource

Livre blanc : Optimisation des Processus Métiers

Livre blanc : Optimisation des Processus Métiers

Capture d’information, automatisation des processus, détection de risques, découvrez, dans ce nouveau livre blanc, comment faire de la digitalisation et l’automatisation des processus métier, les prochains leviers de performances de votre organisation.

Les 5 opportunités d’optimisation

Outre les matériels et logiciels en double (besoin de nouvelles technologies au début du premier confinement), l’inadaptation des licences logicielles au nombre d’employés, la recrudescence du BYOD, bien d’autres défis touchent de plein fouet les organisations. Voici les points de vigilance à scruter impérativement :

  • La visibilité

Les achats imprévus d’autres départements ajoutent 1,23 M€ par an au coût des services Cloud, sans omettre la multiplication des contrats pour les mêmes logiciels. Objectif : augmenter la visibilité

  • Les investissements informatiques

Les budgets informatiques n’ont progressé que de 1,64 % soit 3,20 % en France au cours des 12 derniers mois. Objectif : augmenter les investissements informatiques stratégiques

  • Les compétences et connaissances

Cela entraine des négociations inefficaces avec les éditeurs de logiciels, des dépenses non maîtrisées. Objectif : s’entourer des expertises et compétences nécessaires

  • La consolidation

79 % (France) utilisent plusieurs applications ayant la même fonction, au sein d’équipes différentes dans différentes situations. Objectif : passer urgemment à l’étape consolidation

  • L’intensification des audits

87 % (France) s’attendent à ce que les éditeurs de logiciels accentuent les audits de licences à la suite de la pandémie.

 

Étude Insight & Coleman Parkes – « L’IT échoue-t-elle à relever le défi de l’optimisation des coûts ?» – 3ème trimestre 2020 – 550 décideurs informatiques – Entreprises de plus de 500 salariés – Royaume-Uni, France, DACH, Italie, Espagne, Belgique et Pays-Bas.

Enjeux IT - Par Sabine Terrey - Publié le 23 novembre 2020