> Tech > Les frameworks de PHP

Les frameworks de PHP

Tech - Par Erwin Earley - Publié le 21 avril 2011
email

PHP, parlons-en ! Initialement conçu pour produire des pages web dynamiques, il a beaucoup évolué en plus de dix ans d’existence.

Même si vous connaissez les principes de base de PHP, vous ignorez peut-être un élément vital de son développement : les frameworks. Ils permettent aux équipes de développement de se concentrer sur le cœur de l’application, sans consacrer un temps précieux aux fonctions banales et subalternes. Grâce aux frameworks, on peut développer des projets beaucoup plus rapidement qu'en écrivant tout le code à partir de zéro.

Les frameworks de PHP

Un framework logiciel est, en substance, un modèle d’application personnalisé par un développeur pour répondre à un besoin particulier. Les frameworks offrent un choix abondant de bibliothèques pour des tâches couramment invoquées, ainsi que des interfaces et des structures logiques pour accéder à ces bibliothèques. Ils contiennent deux parties principales : le code source pour résoudre des problèmes particuliers, et des API qui appellent des fonctions spécifiques dans le framework.

Il existe de nombreux frameworks logiciels pour PHP. Ils contribuent à faciliter vos tâches de développement et a intégrer des fonctionnalités avancées dans vos applications web. (Sachez que PHP sur i est identique à PHP sur toute autre plate-forme, et donc les frameworks destinés à PHP marcheront avec vos applications PHP sur i). Nous allons voir comment.

Il existe aujourd’hui plus de 40 frameworks, et il y en sans cesse de nouveaux. Celui qui vous servira le mieux dépend de divers facteurs, dont les exigences de l’application et le style favori en matière de code.

La liste ci-après explique chaque rubrique. Tous ces frameworks supportent PHP 5 — la version de PHP qui tourne sur i.

• MVC : Le framework supporte l’architecture Model-View-Controller (MVC), qui divise une application en trois parties : modèle, vue et contrôleur. Je reviendrai sur MVC plus loin.
• Bases de données multiples : Le framework supporte de multiples bases de données sans qu’aucun changement soit nécessaire.
• Objets base de données : Le framework inclut des objets base de données supplémentaires.
• Modèles : Le framework a un moteur de modèles intégré.
• Caching : Le framework permet le caching — généralement d’objets.
• Validation : Le framework assure la validation et/ou le filtrage.
• Ajax : Le framework prend en compte Ajax.
• Modèle d’authentification : Le framework supporte l’authentification utilisateur, du genre Access Control Lists (ACL).
• Modules : Le framework gère d’autres modules, comme les analyseurs d’alimentation RSS, les processeurs PDF, et les données Google.

Model-View-Controller (MVC)

Avant de parler de tel ou tel framework, j’aimerais définir un peu plus l’architecture MVC. MVC isole la logique de gestion applicative des considérations de l’interface utilisateur, de sorte qu’un développeur peut modifier l’une sans affecter l’autre. Les trois composants de MVC sont les suivants :

• Modèle : données de l’application et règles de gestion utilisées pour manipuler les données
• Vue : éléments de l’interface utilisateur
• Contrôleur : actions de l’utilisateur qui communiquent avec le modèle (par exemple, frappes ou déplacements de souris)

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Au-delà de l’effet de « corvée », souvent soulignée par les administrateurs, la sauvegarde moderne est un nouveau concept qui a le potentiel de transformer toute direction des systèmes d’information, quelle que soit sa taille, et d’apporter des réponses fonctionnelles nouvelles pour rendre le service informatique plus efficace. Découvrez comment aborder la sauvegarde moderne

Tech - Par Erwin Earley - Publié le 21 avril 2011