> Tech > Une mise à niveau majeure des outils Windows Azure

Une mise à niveau majeure des outils Windows Azure

Tech - Par iTPro - Publié le 24 avril 2012
email

La PDC10 avait été l’occasion d’une mise à niveau majeure du Windows Azure SDK et des outils Windows Azure pour Microsoft Visual Studio, appelée version 1.3.

Une mise à niveau majeure des outils Windows Azure

Une fonctionnalité particulièrement demandée portait sur une refonte totale du portail des développeurs Windows Azure vieillissant en un tableau de bord modulaire amélioré par Silverlight pour la gestion des abonnements Windows Azure, des instances de calcul, des ressources de stockage, du réseau de fourniture de contenu (CDN), du contrôle d’accès Windows Azure AppFabric et du bus de services, ainsi que des bases de données SQL Azure (cf. la figure 1). Le nouveau portail a rationnalisé la configuration d’un nouvel abonnement Windows Azure en le réduisant à quelques étapes seulement.

La version bêta du rôle VM (Virtual Machine) v1.3 permet d’héberger une image de disque dur virtuel (VHD) de base personnalisée de Windows Server 2008 R2 édition Standard ou Enterprise et, au choix, un ou plusieurs VHD différenciés dans Windows Azure. Grâce aux rôles VM, les développeurs peuvent héberger des applications serveur existantes sans modifier leur code d’application, sans gérer les processus de configuration à rallonge, sans surmonter les erreurs d’installation ou sans intervenir manuellement dans le processus d’installation.

Une CTP (Community Technology Preview) de Windows Azure Connect a permis de montrer la configuration de réseaux privés virtuels (VPN) protégés par IPSec entre les rôles Windows Azure et des points d’extrémité de votre réseau sur site. Windows Azure Connect (ancien nom de code « Project Sydney ») permet aussi aux développeurs d’administrer et de déboguer les membres de rôles Web et Worker Windows Azure. L’équipe Windows Azure a annoncé trois nouveautés pour la CTP Windows Azure Connect le 5 mai 2011 : l’activation de points d’extrémité basée sur des certificats pour les machines locales, afin que les clients puissent exploiter les infrastructures de clés publiques (KPI) existantes sur site afin d’activer en toute sécurité les points d’extrémité sur site ; de multiples améliorations de l’interface utilisateur d’administration, notamment un ruban réorganisé et l’affichage supplémentaire de la version de point d’extrémité et du statut de prise en charge ; et, enfin, une interface utilisateur de point d’extrémité mise à jour avec plus de contrôles de diagnostic. L’équipe a aussi ajouté de nouveaux emplacements relais en Europe et en Asie, afin que les clients de ces régions puissent sélectionner un emplacement relais plus proche de leur centre de données.

Les rôles Web ont vu le jour sous forme de services HWC (Hosted Web Core) qui n’exécutaient pas un mode IIS complet (Full IIS). Par exemple, HWC restreignait un rôle Web à un site unique. Le Windows Azure SDK version 1.3 a permis le mode Full IIS en ajoutant une section <sites> aux fichiers ServiceDefinition.csdef. Full IIS inclut la gestion de plusieurs sites ou applications virtuelles et l’activation de services de données WCF sur des transports non-HTTP via les services d’activation de Windows (Windows Activation Services). Cette section <sites> de la version 1.3 définit deux sites Web, à savoir une application virtuelle et un répertoire virtuel :

<Sites>
  <Site name= »Web »>
    <VirtualApplication name= »WebAppA » physicalDirectory= »C:\\\\Projects\\\\WebAppA\\\\ » />
    <Bindings>
      <Binding name= »HttpIn » endpointName= »HttpIn » />
    </Bindings>
  </Site>
  <Site name= »AnotherSite » physicalDirectory= »C:\\\\Projects\\\\AnotherSite »>
    <Bindings>
      <Binding hostHeader= »anothersite.example.com » name= »HttpIn »   
        endpointName= »HttpIn »/>
    </Bindings>
  </Site>
</Sites>

Selon une annonce du 2 décembre 2010 concernant le nouveau modèle d’hébergement pour le mode Full IIS sur le blog de l’équipe Windows Azure (bit.ly/eS3akA) :

Sous HWC, les méthodes RoleEntryPoint (à savoir la méthode OnStart de votre classe WebRole qui est dérivée de RoleEntryPoint) et le site Web proprement dit s’exécutent sous le processus WaWebHost.exe. Toutefois, en mode Full IIS, RoleEntryPoint s’exécute sous WaIISHost.exe, tandis que le site Web s’exécute sous un processus IIS w3wp.exe normal.

Une nouvelle fonctionnalité Elevated Privileges permet aux développeurs d’exécuter tout ou partie de leurs code de rôle Web ou Worker avec des privilèges d’administration étendus. De nouvelles tâches de démarrage et un mode administratif permettent l’exécution en mode silencieux de Microsoft Installer (*.msi), l’intégration des composants COM, l’ajout de clés de Registre et la configuration des rôles Windows Server. L’équipe Windows Azure a sorti une mise à jour du Windows Azure SDK version 1.3 (à savoir la version 1.3.1) le 3 février 2011. Cette mise à jour a corrigé un problème des rôles Web Full IIS qui permettait à des clients Web de voir, mais pas de modifier les informations d’état de session dans les cookies.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Services Cloud Managés

Guide de Services Cloud Managés

Accélérer votre transformation digitale, protéger et sécuriser vos environnements Cloud avec les offres de support, d'accompagnement et de services managés. Découvrez le TOP 3 des Services Managés pour accompagner la transformation de vos environnements Cloud, gagner en agilité et en sécurité dans un monde d'incertitudes.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 avril 2012