> Mobilité > Mobilité, Evolutivité et Sécurité accrues d’Exchange Server 2003 et Outlook 2003, 2ème partie

Mobilité, Evolutivité et Sécurité accrues d’Exchange Server 2003 et Outlook 2003, 2ème partie

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Peter Pawlak - Mis en ligne le 23/02/2005 - Publié en Janvier 2004

Ce rapport analyse les modifications et les nouvelles fonctionnalités d'Exchange 2003 et d'Outlook 2003. Il permet également aux responsables informatiques d'évaluer le pour et le contre en matière de mise à  niveau.

Chapitre 3 : Exchange 2003 optimise les performances et facilite l'administration ...Les grandes entreprises et les fournisseurs Exchange hébergés devraient être séduits par les nombreuses approches et améliorations supplémentaires des nouvelles fonctionnalités de Windows Server 2003
De nombreuses fonctionnalités d'Exchange 2003 sont invisibles pour les utilisateurs finaux mais stratégiques pour les planificateurs, les développeurs et les administrateurs. Certaines de ces modifications leurs permettent de tirer profit de nouvelles fonctionnalités et de performances optimisées sous Windows Server 2003. Cependant, Exchange 2003 intègre également de nombreuses nouvelles fonctions indépendantes du nouveau système d'exploitation.
La protection anti-virus et anti-spam profitera à  tous les clients. En outre, les grandes sociétés clientes et les fournisseurs de service applicatif (ASP) tireront particulièrement profit de l'évolutivité, la disponibilité et la facilité de gestion accrues d'Exchange 2003. Par contre, les clients existants d'Exchange 2000 perdront certaines fonctions antérieures comme la messagerie instantanée s'ils se mettent à  niveau.

Bien qu’Exchange 2003 fonctionnera sous Windows 2000
Server, de nombreuses nouvelles fonctions et améliorations
exploitent de nouvelles fonctionnalités sous Windows Server
2003.

Restauration des messages optimisée avec VSS
Exchange 2003 peut utiliser la nouvelle fonction Volume
Shadow Copy Service (VSS) sous Windows Server 2003 pour
réduire considérablement le temps requis pour sauvegarder
et restaurer Exchange et pour simplifier la restauration
des données dans les boîtes aux lettres individuelles des
utilisateurs, d’où une disponibilité accrue et une réduction
des coûts de gestion.
VSS est un service système de Windows qui permet aux
applications, aux autres services du système d’exploitation,
aux périphériques de stockage et aux applications de sauvegarde
de fonctionner ensemble, afin que la plupart des technologies
de stockage puissent réaliser des « copies miroir »
exemptes d’erreurs (également connues sous le nom de
« captures ») des données en interrompant seulement momentanément
les applications. La prise en charge de VSS
permet à  Exchange 2003 de résoudre deux problèmes de
longue date : les temps de restauration importants et la faible
prise en charge en matière de restauration des boîtes aux
lettres individuelles des utilisateurs (reportez-vous à  l’encadré
« Pourquoi Exchange 2000 posait des problèmes de sauvegarde
»).
Exchange 2003 comprend deux composants qui résolvent
ces problèmes : le programme d’écriture Exchange VSS
et le groupe de stockage de restauration.

Programme d’écriture Exchange VSS. Exchange 2003
est fourni avec un « programme d’écriture » VSS qui permet
aux applications de sauvegarde de faire des captures de données
sur un serveur Exchange actif (reportez-vous à  l’illustration
« Flux du processus de sauvegarde d’Exchange
2003 »). Ce procédé réduit l’impact de la sauvegarde sur les
serveurs Exchange en ce qu’une fois la capture effectuée, le
programme de sauvegarde peut ensuite la copier sur une
bande sans impliquer Exchange. Par ailleurs, le programme
d’écriture VSS peut considérablement accélérer la restauration
: si la capture de la base de données Exchange est encore
sur le disque, la restauration (et l’interruption de service qui
en résulte) ne prend que quelques minutes au lieu de plusieurs
heures.
Les applications de sauvegarde doivent être spécifiquement
écrites pour tirer profit de cette fonctionnalité. Comme
l’application NTBackup fournie avec Windows ne l’est pas,
les entreprises doivent utiliser des produits de sauvegarde
tiers pour exploiter VSS pour les sauvegardes d’Exchange. La
plupart des fournisseurs de stockage et de sauvegarde pour
Windows envisage de proposer la prise en charge VSS, parmi lesquels en premier lieu le produit Backup Exec populaire de
Veritas Software, prochainement disponible après la sortie
d’Exchange 2003 (pour plus d’informations, reportez-vous à 
l’illustration « Sauvegarde d’Exchange avec Veritas Backup
Exec »).

Groupe de stockage de restauration. Pour permettre
aux administrateurs de restaurer les boîtes aux lettres des utilisateurs,
Exchange 2003 ajoute la prise en charge d’un
« groupe de stockage de restauration ». Cette nouvelle fonctionnalité
permet à  un administrateur de connecter temporairement
Exchange à  une version antérieure des fichiers de
groupe de stockage restaurée à  partir d’une capture VSS.
Une fois connecté, Exchange 2003 intègre un utilitaire de fusion
de boîte aux lettres pouvant être utilisé pour sélectionner
et déplacer des boîtes aux lettres du groupe de stockage
de restauration vers leur groupe de stockage actif actuel
(pour plus d’informations, reportez-vous aux illustrations
« Flux du processus de restauration d’Exchange 2003 » et
« Restauration d’Exchange à  partir de Veritas Backup Exec »).
Ces améliorations simplifient la prise en charge de bases
de données Exchange très volumineuses ; les grandes entreprises
et les fournisseurs de service applicatif pourront
consolider de nombreux serveurs de messagerie existants en
un nombre moins important de gros serveurs, réduisant
ainsi les coûts de gestion (pour plus d’informations sur les
avantages d’Exchange 2003 pour les fournisseurs de service
applicatif, reportez-vous à  l’encadré « Caractéristiques
d’Exchange 2003 dédiées aux fournisseurs de service
applicatif »).

Exploitation des performances et de la disponibilité de
Windows 2003

Exchange 2003 offre désormais une meilleure extensibilité
pour prendre en charge davantage d’utilisateurs et d’environnements Active Directory complexes en tirant profit
des fonctionnalités supplémentaires de Windows Server
2003 :

Prise en charge d’Internet Information Server
(IIS) 6.0.
IIS 6.0 introduit un « mode d’isolation des processus
travailleur » plus fiable qui garantit que les processus
et les extensions connexes de chaque application sont isolés
de toutes les autres applications Web.
Exchange utilise considérablement les services IIS natifs
comme SMTP (Simple Mail Transport Protocol) et WebDAV
(Web Distributed Authoring and Versioning). Ce serveur installe
également les applications Web (comme OWA et OMA)
qui acquièrent stabilité et fiabilité en fonctionnant de façon
native en mode d’isolation des processus travailleur.
Comme IIS 6.0 est exécuté dans une configuration
« fiable par défaut », la vulnérabilité des serveurs Exchange
face aux virus ciblant IIS devrait également être réduite.

Cluster optimisé. En plus de pouvoir tirer profit du cluster
à  8 noeuds pris en charge sous Windows Server 2003
Enterprise Edition (jusqu’à  4 noeuds sous Windows 2000
Advanced Server), un serveur Exchange 2003 mis en cluster
basculera sur un autre noeud considérablement plus rapidement
que lorsqu’il fonctionnait sous Windows 2000, d’où
une incidence moindre sur les utilisateurs.

Utilisation optimisée de la mémoire.Windows Server
2003 réutilise les blocs de mémoire virtuelle plus efficacement
que Windows 2000. Comme la fragmentation de la mémoire
réduisait les performances des serveurs
Exchange 2000 très chargés, ceci
devrait augmenter le nombre d’utilisateurs
qu’un seul serveur Exchange peut prendre
en charge. L’édition standard de Windows
Server 2003 permet également aux applications
de tirer profit de 3 Go de mémoire
physique maximum. Par conséquent, les
clients d’Exchange n’ont pas à  acquérir
l’édition entreprise, plus onéreuse, de
Windows Server 2003 pour exploiter une
telle mémoire.

Téléchargez cette ressource

Guide de cybersécurité en milieu sensible

Guide de cybersécurité en milieu sensible

Sur fond de vulnérabilités en tout genre, les établissements hospitaliers, pharmacies, laboratoires et autres structures de soin font face à des vagues incessantes de cyberattaques. L’objectif de ce livre blanc est de permettre aux responsables informatiques ainsi qu’à l’écosystème des sous-traitants et prestataires du secteur médical de se plonger dans un état de l’art de la cybersécurité des établissements de santé. Et de faire face à la menace.

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010