> Tech > Modes les plus importants

Modes les plus importants

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Les modes les plus importants. Les modes dont j'ai parlé jusqu'ici sont certes intéressants, mais ce qui rend Eseutil indispensable est sa capacité à  remettre en état une base de données corrompue. Dans ce contexte, Eseutil a trois modes : recovery, repair et restore.

Le mode recovery (c'est-à -dire, le commutateur

/r) ordonne à  Eseutil
d’exécuter rétroactivement toute transaction
uncommitted, pour mettre la
base de données dans un état cohérent.
Ce mode rend la base de données
cohérente, mais n’essaie nullement de
réparer les dégâts internes. Donc, si la
base de données contient des pages
corrompues, Eseutil ne les corrigera
pas.

Pour que le mode recovery fonctionne,
il vous faut une bonne sauvegarde
des journaux de transactions. A
noter que la mémoire effectue une
tâche similaire quand vous la
démarrez : elle examine le fichier
checkpoint pour voir quels journaux
de transaction n’ont pas encore été
« committed », puis mène son action à 
travers eux. (Astuce : Savez-vous que
vous pouvez utiliser Eseutil pour récupérer
une base de données Exchange
sur un ordinateur sur lequel Exchange
n’est pas installé ? Vous devez copier
eseutil.exe et une poignée de DLL sur
la machine cible. L’article Microsoft
« XADM: How to Run Eseutil on a
Computer Without Exchange Server »
(http://support.microsoft.com/default.
aspx?scid=kb;en-us;q244525) explique
comment faire.

Le mode repair (c’est-à -dire, le
commutateur /p) répare les pages corrompues
sans pour autant essayer de
rétablir la cohérence de la base de données.
C’est pourquoi, pour Exchange
5.5, je vous conseille de n’exécuter
Eseutil avec le commutateur /p
qu’après l’avoir exécuté avec le commutateur
/r. Exchange 2000 vous permet
d’utiliser Eseutil avec la combinaison
de commutateurs /p /g. Avec ce
couple, Eseutil vérifie la cohérence de
la base de données puis vous invite à 
commencer le processus de réparation.

Rappelons que dans Exchange
2000, un fichier .stm est associé à 
chaque fichier .edb. Par conséquent, le
mode repair a plusieurs sous-commutateurs
que vous pouvez utiliser si vous
n’avez pas le fichier .stm pour une base
de données particulière ou si vous avez
une paire de fichiers .stm et .edb dont
les signatures ne correspondent pas.
Voir la documentation Eseutil ou l’aide
en ligne pour plus de détails sur quand
et comment utiliser ces sous-commutateurs.
Pour accéder à  l’aide en ligne,
tapez la commande :
eseutil / ?
puis choisissez l’option g ou r.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Au-delà de la clarification des nouveaux concepts de gestion du parcours client, ce guide vous permettra de définir, créer et mettre œuvre une orchestration complète articulée autour des trois volets essentiels au succès de l’expérience client et de l’entreprise.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010