> Tech > Modifier et corriger des données

Modifier et corriger des données

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

  ALWREPCHG (Allow Repeated Change) est une autre option de trigger externe dont on peut se demander si les triggers SQL la supportent. Les triggers SQL sont toujours créés avec la valeurALWR EPCHG(*YES). Les triggers externes utilisent cette option principalement pour permettre la modification de données dans la nouvelle image d'enregistrement

et pour que ces modifications soient utilisées dans la modification de la base de données sous-jacente. Les triggers SQL offrent une possibilité semblable par un mécanisme différent.

  Contrairement aux triggers externes spécifiés avec *YES, les triggers SQL ne sont pas autorisés à  mettre à  jour ou à  supprimer la ligne déclenchante (on appelle cela un changement de donnée destructeur). Avec une insertion avant ou un trigger SQL de mise à  jour après, on utilise simplement les instructions SET ou SELECT INTO pour modifier la valeur des nouvelles variables de corrélation. Les valeurs mises à  jour sont ensuite utilisées par DB2 UDB sur la requête d’insertion ou de mise à  jour. On peut également modifier les nouvelles variables de corrélation en les passant comme des paramètres OUT ou INOUT sur un appel de procédure cataloguée. L’exemple de la figure 5 utilise l’instruction SET pour s’assurer que la valeur d’état est en majuscules et utilise un appel de procédure cataloguée externe pour attribuer un numéro de commande (order number) unique.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Services Cloud Managés

Guide de Services Cloud Managés

Accélérer votre transformation digitale, protéger et sécuriser vos environnements Cloud avec les offres de support, d'accompagnement et de services managés. Découvrez le TOP 3 des Services Managés pour accompagner la transformation de vos environnements Cloud, gagner en agilité et en sécurité dans un monde d'incertitudes.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010