> Tech > Optimisation de la mémoire

Optimisation de la mémoire

Tech - Par iTPro - Publié le 26 mars 2012
email

Ce mode d’optimisation de votre serveur hôte vise, pour l’essentiel, à allouer de la mémoire de telle sorte que chaque VM reçoive la mémoire dont elle a besoin. Dans ce scénario, les administrateurs commettent fréquemment l’erreur d’oublier de réserver de la mémoire pour l’hyperviseur.

La quantité à réserver dépend véritablement de l’hyperviseur mis en œuvre. Dans mon laboratoire, par exemple, la majorité de mes hôtes de virtualisation exécutent Windows Server 2008 R2 avec le rôle Hyper-V installé. Comme ces serveurs exécutent un OS hôte complet et un hyperviseur, je mets de côté 2 Go.

Il existe une justification majeure à l’allocation appropriée de la mémoire : si celle-ci est insuffisante, les VM recourent à la pagination pour échanger des pages de mémoire entre la mémoire physique du serveur et le fichier de pagination de l’OS. Cette pagination fait appel au disque et peut dégrader significativement les performances d’un serveur.

Ayez à l’esprit que la garantie d’une mémoire suffisante pour chaque machine invitée n’évitera pas forcément la pagination. Hyper-V comme VMware autorisent la surallocation de mémoire. L’idée sous-jacente est de faire en sorte que chaque machine invitée dispose systématiquement d’un peu plus de mémoire que réellement nécessaire afin d’éviter une pénurie.

Comme une partie de la mémoire allouée n’est en fait pas employée, elle peut être récupérée via la surallocation de mémoire et être utilisée sur une autre machine invitée. Cette approche présente toutefois un inconvénient : s’il faut plus de mémoire que la mémoire physique réellement disponible, les performances peuvent en pâtir.

Concernant l’allocation de mémoire, déterminez si les performances ou la densité de VM sont les plus prioritaires à vos yeux. Si les performances priment sur le reste, évitez absolument ce type de surallocation.

Si vous êtes contraint de surallouer la mémoire de votre serveur, il existe des moyens de réduire l’incidence de cette approche. Une des meilleures solutions consiste à préciser des limites réalistes. Autrement dit, ne surallouez pas plus de mémoire de serveur que le strict nécessaire.

Certaines fonctionnalités spécifiques d’hyperviseur peuvent permettre de garantir de meilleures performances en cas de surallocation nécessaire de la mémoire du serveur. Par exemple, dans VMware ESX, la surallocation de mémoire crée un fichier de pagination dont la taille est égale à la différence entre la taille de mémoire de la VM et sa réservation. La réservation désigne la quantité réelle de mémoire physique réservée en toutes circonstances pour la VM. Par conséquent, si vous créez une VM de 4 Go avec une réservation de 1 Go, le fichier de pagination correspondant aura une taille de 3 Go.

ESX n’utilisera pas réellement le fichier de pagination s’il peut l’éviter, mais s’il doit le faire, les E/S de disque résultantes impacteront les performances de la VM. Heureusement, VMware permet de stocker le fichier de pagination à l’emplacement de votre choix. Si vous le déplacez sur un stockage rapide, distinct des fichiers de lecteur virtuel du serveur, les performances du processus de pagination en seront grandement améliorées. Toutefois, il est préférable d’éviter autant que possible la pagination.

Vous disposez d’un certain nombre de moyens pour améliorer les performances de votre centre de données virtuel. Outre les approches abordées dans cet article, d’autres techniques d’optimisation ciblent la manière dont les serveurs virtuels utilisent les ressources de réseau et de stockage disponibles.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 26 mars 2012