> Mobilité > Partager du code entre Windows Phone 7 et Silverlight

Partager du code entre Windows Phone 7 et Silverlight

Mobilité - Par Charles Petzold - Publié le 23 décembre 2011
email

Hormis l’interaction à partir de la souris et en mode tactile, lorsque vous essayez de partager du code entre Silverlight et Windows Phone 7, deux autres aspects doivent être traités, à savoir la couleur et la résolution vidéo.

La première partie de ce dossier est à retrouver ici : Silverlight, Windows Phone 7 et le contrôle Thumb multi-tactile

Ce dossier est issu de notre publication IT Pro Magazine (04/11). Pour consulter les schémas et illustrations associés, rendez-vous dans le club abonnés.


Sur le poste de travail, Silverlight affiche le texte noir sur un fond blanc. (Néanmoins, un programme Silverlight pourrait employer la classe SystemColors afin d’afficher les couleurs Windows sélectionnées par l’utilisateur.) Par défaut, Windows Phone 7 affiche du texte blanc sur un fond noir, hormis si l’utilisateur modifie le thème de couleurs pour un affichage noir sur blanc. Windows Phone 7 propose des touches de ressources prédéfinies pratiques, notamment PhoneForegroundBrush et PhoneBackgroundBrush, afin d’aider un programme à utiliser le nuancier sélectionné.

N’importe quel code ou balisage partagé entre Silverlight et Windows Phone 7 qui fait appel à des couleurs explicites devra trouver un moyen de déterminer la plate-forme d’exécution afin d’obtenir les couleurs appropriées.

La résolution vidéo constitue un problème un peu plus épineux. Toutes les coordonnées Silverlight sont exprimées en unités de pixels et cette règle s’applique également au téléphone. L’écran moyen d’un poste de travail a probablement une résolution de l’ordre de 100 points par pouce (ppp). (Par exemple, supposons qu’un écran 21 pouces gère 1600 x 1200 pixels, soit 2000 pixels en diagonale. La résolution est donc de 105 ppp.) Par défaut, Windows suppose que la résolution d’affichage est de 96 ppp, même si l’utilisateur peut modifier cet état de fait afin de rendre l’écran plus lisible.

Un périphérique Windows Phone 7 a un écran de 480 x 800 pixels avec une diagonale de 933 pixels. Pourtant, l’écran mesure seulement 3,5 pouces en diagonale, d’où une résolution d’environ 264 ppp, soit près de 2,75 fois la résolution de l’écran de poste de travail.

Autrement dit, les éléments partagés d’une taille spécifique qui s’affichent correctement sur le poste de travail seront trop petits sur le téléphone. Toutefois, la distance de visualisation du téléphone est généralement plus courte que sur le poste de travail, de sorte que les éléments ne doivent pas forcément être agrandis 2,75 fois pour devenir visibles sur le téléphone.

Quelle doit être la taille du contrôle Thumb pour le mode tactile ? Selon un critère vu quelque part, les cibles tactiles doivent avoir une largeur et une hauteur de 9 millimètres (ou 0,25 pouces). Sur un écran de poste de travail avec une résolution de 96 pixels par pouce, cela représente 34 pixels, mais sur le téléphone, cela devient 93 pixels.

D’un autre côté, le bouton standard sur un périphérique Windows Phone 7 a une taille de seulement 72 pixels, et cela semble approprié. La meilleure approche consiste peut-être à expérimenter par vous-même jusqu’à ce que vous trouviez quelque chose de facile à utiliser, qui ne soit pas trop grossier.
 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les Nouveaux Enjeux du Stockage

Les Nouveaux Enjeux du Stockage

L’informatique est entrée dans l’ère du « Software Defined Everything », autrement dit, des infrastructures dont le pilotage est automatisé par logiciel. C’est particulièrement vrai dans le domaine du stockage, composante clé de toute infrastructure : l’informatique s’éloigne progressivement des approches monolithiques reposant sur des appliances matérielles propriétaires et des baies SAN au profit de démarches définies par le logiciel. Découvrez, dans ce guide thématique exclusif, comment répondre aux nouveaux enjeux du stockage.

Mobilité - Par Charles Petzold - Publié le 23 décembre 2011