> Mobilité > Pertes de données : l’erreur humaine, cause n°1 selon les technophiles

Pertes de données : l’erreur humaine, cause n°1 selon les technophiles

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 07 septembre 2010
email

Kroll Ontrack, expert dans la récupération de données, publie les résultats d’une étude mondiale portant sur les causes des pertes de données. L’étude met en lumière un décalage entre la perception de ces causes et la réalité.

Kroll Ontrack, expert dans la récupération de données, a réalisé une enquête sur les causes des pertes de données. Il semble que quelque 40 % des passionnés de technologies, professionnels ou particuliers, estiment que l’erreur humaine constitue la principale cause de pertes de données.

En interrogeant plus de 2 000 personnes dans 17 pays, l’étude révèle que :

  • 40 % des personnes interrogées estiment que l’erreur humaine est la cause principale des pertes de donnés,
  • 27 % reportent que leur dernière perte est effectivement liée à une erreur humaine,
  • 29% des personnes reportent les défaillances matérielles comme cause de leur dernière perte de données,
  • 61% des répondants citent des données personnelles, et 19% seulement des données professionnelles.

 

En France :

  • 42 % des personnes interrogées perçoivent l’erreur humaine comme cause principale de perte de données,
  • près de 35 % de ces pertes sont réellement imputables à une erreur humaine,
  • les défaillances matérielles sont elles à l’origine de 33% des pertes de données,
  • l’essentiel des données perdues, 70%, sont personnelles.


« Alors que les technologies et l’aptitude technologique continuent de progresser d’année en année, il est un fait que les défaillances matérielles et les erreurs humaines restent des facteurs de perte importants », déclare Paul Dujancourt, Directeur Général de Kroll Ontrack. « La perte de données représente une source de stress importante, qu’il s’agisse d’un particulier qui voit ses données endommagées par un virus ou d’une entreprise qui a accidentellement supprimé des fichiers critiques, des volumes de données, des machines virtuelles ou un SAN sans aucun backup ou, pire encore, avec une sauvegarde qui n’est plus à jour ou corrompue. »
 

Plus d’infos : Kroll Ontrack
 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Guide de Mise en œuvre

Endpoint Security : Guide de Mise en œuvre

Détournement d’applications légitimes, élévation de privilèges, logiciels malveillants furtifs : comment les solutions de Endpoint Security permettent elles de faire face aux nouvelles techniques d'attaques complexes ? Découvrez, dans ce Guide Endpoint Security, les perspectives associées à leur mise en œuvre.

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 07 septembre 2010