> Mobilité > Quelle est l’empreinte du numérique sur l’environnement ?

Quelle est l’empreinte du numérique sur l’environnement ?

Mobilité - Par Sabine Terrey - Publié le 08 novembre 2019
email

Quels sont les impacts environnementaux du numérique mondial et leur évolution de 2010 à 2025 ? Multiplication des équipements, inquiétudes, interrogations, actions … Retour sur les recommandations du rapport GreenIT.fr pour limiter l’accélération des impacts du numérique.

Quelle est l’empreinte du numérique sur l’environnement ?

Adopter des pratiques responsables et éco-responsables dès la conception est une priorité !

 

8 équipements par utilisateur !

34 milliards d’équipements pour 4,1 milliards d’utilisateurs, ce sont les chiffres de l’univers numérique en 2019 ! Toutefois on note de fortes disparités selon la zone géographique observée.

Et ce n’est pas fini, la masse de cet univers numérique atteint 223 millions de tonnes (5 fois le parc automobile français).

 

Utilisateurs, centres informatiques & réseaux

Le numérique peut se présenter ainsi :

  • les utilisateurs

Notons quelques chiffres : les smartphones (3,5 milliards), les autres téléphones (3,8 milliards), les dispositifs d’affichages : télévisions, écrans d’ordinateur et vidéo-projecteurs (3,1 milliards)

  • les centres informatiques

Les centres informatiques (data center) représentent au plus 67 millions de serveurs hébergés

  • les réseaux reliant les utilisateurs entre eux et aux centres informatiques

Soit 1,1 milliard de box DSL / fibre, 10 millions d’antennes relais (2G à 5G) et environ 200 millions d’autres équipements actifs réseau WAN et LAN

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les 6 bonnes pratiques sur la protection des données

Les 6 bonnes pratiques sur la protection des données

Nouveau Guide thématique à l’intention des Directions informatiques. La Datasphere mondiale représente 40 Zo de données créées, dupliquées et enregistrées chaque année. La gestion et le stockage des données deviennent d’autant plus critiques que leur volumétrie ne cesse de croître et d’ici 2025, ce chiffre aura quadruplé. Découvrez dans ce nouveau guide les meilleures recommandations pour survivre dans l’univers de l’Infinite Data.

De 2010 à 2025 …

La part relative de l’empreinte environnementale du numérique mondial passera à 6% en 2025  (2,5% en 2010). La plus forte progression est celle des émissions de gaz à effet de serre qui vont passer de 2,2 % en 2010 à 5,5 % en 2025.

Au-delà des utilisateurs (56 à 69% des impacts en 2025), l’augmentation de l’empreinte du numérique mondial est aussi due aux objets connectés  (x 48 entre 2010 et 2025), au doublement de la taille des écrans, à un tassement des gains en matière d’efficience énergétique, à l’équipement des pays émergents (électricité).

 

Les 4 recommandations

Pour réduire l’accélération des impacts, le rapport GreenIT.fr émet quatre recommandations :

  • Réduire le nombre d’objets connectés

en favorisant leur mutualisation et leur substitution, en ouvrant leurs API

  • Réduire le nombre d’écrans plats

en les remplaçant par d’autres dispositifs d’affichage : lunettes de réalité augmentée / virtuelle, vidéo projecteurs LED, etc.

  • Augmenter la durée de vie des équipements

en allongeant la durée de garantie légale, en favorisant le réemploi, et en luttant contre certaines formules d’abonnement

  • Réduire les besoins des services numériques

via leur écoconception

 

 Source GreenIT.fr – octobre 2019 – Analyse du Cycle de Vie (ACV) simplifiée – avec le soutien de l’Institut du numérique responsable (INR)

Mobilité - Par Sabine Terrey - Publié le 08 novembre 2019