> Tech > Répartition de charge pour Lync Server

Répartition de charge pour Lync Server

Tech - Par iTPro - Publié le 21 octobre 2011
email


Il est grand temps donc de sortir ces solutions des cartons. F5 s’est en premier lieu attaqué à la concentration des infrastructures dans les entreprises. « Il y a beaucoup d’utilisateurs, mais peu de serveurs », fait remarquer Laurent Petroque. La firme a donc développé des répartiteurs

de charge (load-balancer) capable de prendre en compte les applications Lync et ses nouvelles fonctionnalités, et des technologies d’accélération des flux via des solutions de disponibilité des serveurs Lync.

La gamme BIG-IP a été certifiée par Microsoft pour les déploiements Lync. Selon F5, trois fonctions vont particulièrement aider ces infrastructures. La première vient du load-balancer Local Traffic Manager (LTM). « L’objectif est d’assurer que le service Lync est toujours disponible ». En pratique, s’il y a un problème sur un serveur, l’utilisateur est redirigé vers un autre. S’il s’est connecté sur un serveur Lync spécifique, LTM fera en sorte que tout au long de ses opérations, il soit dirigé vers le même serveur applicatif. Et quand un serveur atteint les limites de sa capacité, les autres utilisateurs sont redirigés vers un nouveau serveur de façon transparente.

La solution Global Traffic Manager (GTM) va quant à elle s’appliquer à la disponibilité globale des infrastructures Lync. « Ces infrastructures sont tellement critiques que nous pouvons les déployer sur plusieurs data centers. Mais nous souhaitons ensuite que l’utilisateur puisse se connecter sur la ressource la plus proche de lui ». GTM est donc capable de réaliser cette prise de décision. Deux utilisateurs, l’un français et l’autre asiatique, seront ainsi automatiquement dirigés vers le data center le plus proche d’eux, en Europe ou en Asie.

Autre fonction notable dans la famille BIG-IP, l’optimisation WAN. Appelé WOM chez F5, le WAN Optimization Module permet d’acheminer à haute vitesse les images virtuelles Lync entre différents data centers. Pour Laurent Petroque, alors qu’OCS séduisait les utilisateurs grâce à Communicator, au partage de bureau ou à la visioconférence, c’est sur la téléphonie que Lync va faire la différence. « Cette partie devient de plus en plus motrice pour inciter à la migration. Et si on fait partir de la téléphonie sur une infrastructure de ce type, il vaut mieux que cela soit toujours disponible. Nos technologies permettent de garantir cette disponibilité ».
 

Téléchargez gratuitement cette ressource

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

Découvrez SMART DSI, la nouvelle revue du Décideur IT en version numérique. Analyses et dossiers experts pour les acteurs de la transformation numérique de l'entreprise, Gagnez en compétences et expertise IT Professionnelle avec le contenu éditorial premium de SMART DSI.

Tech - Par iTPro - Publié le 21 octobre 2011