> Mobilité > Réussir son application mobile : les huit facteurs de succès

Réussir son application mobile : les huit facteurs de succès

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2011
email

En 2014, le mobile sera le premier point d'accès à internet. Un an plus tard, les smartphones représenteront 45 % du marché du mobile.

« Sans stratégie mobile, vous n'avez pas de stratégie de croissance », affirme Dimitri Dautel, Directeur d'Havas Digital Mobile. Havas et Sogeti organisaient une conférence baptisée « Rendez-vous Mobile », au cours de laquelle les deux partenaires ont expliqué leur vision de l'application mobile.

Réussir son application mobile : les huit facteurs de succès

Apple a bien évidemment été un des grands artisans de la révolution smartphone. « Nous n’aurions peut-être pas cette conférence aujourd’hui sans Apple et l’App Store », poursuit Dimitri Dautel. Avec un téléchargement d’applications estimé à plusieurs centaines d’unités chaque seconde, le marché peut sembler facile à aborder. La réalité est bien plus compliquée.

La diversité des plates-formes, des langages et des développements vient compliquer la tâche des créateurs d’applications. De plus, le grand nombre d’applications disponibles a donné lieu à un phénomène de « gadgetisation ». « Le concepteur doit se demander si son objectif est simplement de distraire l’utilisateur pendant 20 secondes. Quand on voit ce qui se trouve sur l’App Store, il est certain que tout le monde ne s’est visiblement pas posé la question », poursuit le responsable d’Havas. La durée de vie d’une application est en outre très courte. En moyenne, un utilisateur n’utilise régulièrement que cinq ou six applications. « Beaucoup d’applications n’ont pas été pensées dans une vraie logique de valeur ajoutée au quotidien » souligne Dimitri Dautel pour expliquer ce manque de longévité. Dernier obstacle : pas facile de sortir du lot au milieu de centaines de milliers d’applications.

Pour réussir malgré tout à développer un produit de qualité et à séduire les utilisateurs, Havas et Sogeti proposent huit facteurs clés à prendre en compte.

1 – Créativité
La première étape est de trouver une idée, bonne de préférence. Et pour cela, mieux vaut ne rien laisser au hasard. Étude consommateurs, étude médias, retours d’expériences et benchmark seront vos meilleures armes

2 – Look and Feel
Le principe du « less is more » prend tout son sens sur les nouveaux périphériques mobiles. Simplicité et clarté doivent être les maîtres mots. Pour cela, mieux vaut se concentrer sur un bénéfice particulier de l’application plutôt que de la surcharger de fonctionnalités. Pour Josh Clark, designer américain spécialisé dans l’expérience utilisateur, « les meilleures applications sont reconnaissables aux aspects non technologiques comme l’ergonomie ou l’efficacité ».
Si l’idée n’est pas d’avoir le plus grand nombre de fonctions, il est toutefois nécessaire de trouver un juste milieu. « Utiliser un petit écran n’implique pas d’intégrer moins de choses que sur un site web classique. Au contraire, des outils comme le gyroscope ou le GPS permettent d’en faire plus ». L’idée est donc d’instaurer une forme de conversation entre l’utilisateur et l’application. Selon le designer, celui-ci acceptera de passer par différents menus s’il obtient la réponse qu’il attend. Pas besoin donc de surcharger un écran en affichant toutes les informations sur une seule page. Mieux vaut favoriser la navigation et l’interaction.

3 – Time to market
Maîtriser le facteur temps est primordial dans le développement. D’autres ont pu avoir la même idée que vous. Il ne faut dont pas attendre des mois avant de mettre en ligne l’application.

4 – Médiatisation
Le succès de l’application ne va pas se faire tout seul. Il faut donc réussir à faire émerger son application au milieu des centaines de milliers d’autres. Promotion et campagne publicitaire sont conseillées mais nécessitent un budget en conséquence. Utiliser les ressources internes est également efficace… et gratuit. Le site internet de l’entreprise, sa page Facebook, ou encore sa newsletter sont de bons vecteurs de communication pour lancer votre application. Tout ceci est important pour bénéficier d’une bonne visibilité sur l’AppStore.
En effet, pendant les deux premières semaines de disponibilité, l’application sera affichée dans la rubrique nouveauté, soit la plus consultée. Son positionnement dans les rubriques dépendra ensuite du nombre de téléchargements effectués pendant cette période de nouveauté. Une étape à ne pas rater donc.

5 – Connectivité
L’application ne doit pas être isolée mais intégrée dans la stratégie et les différents systèmes déjà existants dans l’entreprise.

6 – Performance
« Si le service est lent, ce n’en est plus un », résume Dimitri Dautel. Il faut donc s’assurer de la fluidité et de la rapidité de l’application.

7 – Device
A chaque terminal son utilisation. Il faudra donc penser à adapter les fonctionnalités à l’appareil sur lequel l’application est appelée à tourner. A titre d’exemple, une application iPad sera davantage destinée au divertissement alors que l’iPhone sera consacré plutôt à la notion de service.

8 – Évolutivité
« Test & Learn ». Une fois l’application lancée, mesurez en l’usage ainsi que l’efficacité de la promotion afin de la faire évoluer en conséquence.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Sécurité avancée pour Office 365

Guide de Sécurité avancée pour Office 365

Comment garantir une protection avancées contre les menaces, prévenir les pertes de données et assurer la continuité de service ?

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2011