> Tech > Routage

Routage

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

La méthode de transport classique, et aussi la plus coûteuse, consiste à  installer des routeurs spécifiques de protocole sur chaque anneau secondaire (figure 2). Les routeurs se connectent aux anneaux d'un côté et au backbone Ethernet de l'autre.
Cette technique classique donne de bons résultats, mais peut s'avérer très coûteuse

Routage

quand des vitesses élevées s’imposent. Les routeurs introduisent une latence que
l’on ne peut atténuer qu’en achetant des routeurs plus rapides, donc plus chers.
Et qui dit routeurs dit qu’un spécialiste réseau de haut vol doit en assurer la
configuration et la maintenance; n’attendez pas d’un routeur sortant de son emballage
qu’il fonctionne pour tous les protocoles. Il faut valider spécifiquement chaque
protocole et, dans le cas d’IPX et de TCP/IP, fournir à  chaque LAN secondaire
des adresses réseau distinctes.

L’un des avantages du routage est de valider automatiquement les communications
avec les terminaisons Ethernet natives, comme les stations de travail et les serveurs:
tout noeud Token-Ring peut converser avec tout noeud Token-Ring ou Ethernet. Il
présente également l’avantage de toujours fonctionner. Pour des LAN de petite
taille, il peut fort bien constituer la solution la plus simple; comme il faut
un petit nombre de routeurs, le coût d’acquisition est modeste, et l’administration
réduite au minimum.
On peut même confier la configuration initiale à  un consultant et ne plus s’en
occuper. Compte tenu du petit nombre de terminaisons, il est probable que l’on
ne sollicitera pas beaucoup les routeurs entrée de gamme. Le tout peut se limiter
à  un investissement de 30 à  40 kF par anneau.

Téléchargez cette ressource

Guide de cybersécurité en milieu sensible

Guide de cybersécurité en milieu sensible

Sur fond de vulnérabilités en tout genre, les établissements hospitaliers, pharmacies, laboratoires et autres structures de soin font face à des vagues incessantes de cyberattaques. L’objectif de ce livre blanc est de permettre aux responsables informatiques ainsi qu’à l’écosystème des sous-traitants et prestataires du secteur médical de se plonger dans un état de l’art de la cybersécurité des établissements de santé. Et de faire face à la menace.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT