> Mobilité > SharePoint 2013 : Consommez vos Apps

SharePoint 2013 : Consommez vos Apps

Mobilité - Par Nabil Babaci - Publié le 11 mars 2014
email

Nouvelle mouture de SharePoint 2013, les Apps font leur arrivée en force. Ce nouveau modèle ouvert de développement va permettre de facilement créer des composants reposant en partie sur de la technologie cliente (JavaScript, HTML, CSS).

SharePoint 2013 : Consommez vos Apps

Introduction

Cet article a pour but de d’expliciter les différentes utilisations possibles que l’on pourrait avoir des Apps depuis SharePoint 2013 ou en dehors.

Apps

Les Apps sont des applications Web qui sont développées, intégréeset enregistrées dans SharePoint.  Elles touchent principalement trois types de cibles, les développeurs, avec l’utilisation des langages HTML, CSS et JavaScript, les Administrateurs, car ils ont la possibilité de rendre disponible ou non les APPS via un APP Store, et les Utilisateurs Finaux, où une fois autorisées les Apps pourront être consommées aux mêmes titres que les WebParts.

Ajoutons aussi que, bien que les Apps soient managées en partie par un Store propre à la ferme, elles peuvent être monnayables via l’Office Store disponible grâce à un Seller Dashboard.

Voici un schéma explicatif sur les façons d’utiliser les Apps. Voir figure ci-dessous.

(((IMG6724)))
Figure 1

  • SharePoint-hosted : Fournit un environnement isolé du web parent, cette application possède son propre sousdomaine. Vous avez la possibilité d’utiliser les listes et des OOTB WebParts. En revanche pas de code Server-Side possible, uniquement l’appel au CSOM de JavaScript.
  • Provider-hosted : Ici c’est votre propre infrastructure d’hébergement. Vous avez la possibilité d’offrir une exposition à vos Apps par l’utilisation d’ODATA. Ajoutons que la création d’Event Receiver distants est possible.
  • Autohosted : Les Services Windows Azure & SQL Azure vous fournissent un support supplémentaire. Principalement vous utiliserez les API REST + OAuth ou le CSOM

Notons par la même occasion que les Apps une fois créées peuvent être intégrées dans vos pages comme des WebParts. Voir figure ci-dessous.

(((IMG6725)))
Figure 2

BCS

Un point intéressant relatif à l’utilisation des Apps, est la partie exploitation de BCS. En effet, nous pouvons pleinement accéder à du contenu provenant de listes natives ou depuis BCS via la partie cliente.

L’on peut exploiter les listes BCS de deux façons :

  • En mode natif via l’utilisation de REST (Client Object Model)

function sharePointReady()
{
var requestUri = _spPageContextInfo.webAbsoluteUrl +
“/_api/lists/getbytitle(BCSLISTS)/items”;
jqxhr = $.getJSON(requestUri, null, onSuccessfullJSONCall);
jqxhr.error(onErrorInJSONCall);
}

  • En utilisant ODATA via une nouveauté se nommant « App External Content Type ».

Cette fonctionnalité permet de consommer des WebServices et de rajouter un fichier BDCM, en tant
que modèle de données.

Mobile App

Une utilisation qui se veut aussi intéressante concerne la partie mobile des Apps. L’exploitation des Apps via Windows Phone peut se faire très facilement, pour exploiter des données LOB (Line of business). En effet, SharePoint se fait le relais de ces données via BCS ou par App External Content Types et rend disponible l’exploitation de ses données pour les plateformes mobiles. Notons que le développement d’applications sous Windows Phone depuis la dernière version du SDK repose sur MVVM.

Search App

Etant donné que le modèle de développement est très ouvert, l’on peut très facilement appliquer des développements beaucoup plus personnalisés, en créant par exemple des Search Apps. L’exploitation du Search se fait via les appels REST sur l’adresse suivante : _api/search/ query?Querytext=’ITPRO’

Voici un schéma de l’exploitation de Search depuis la partie Cliente. Voir figure ci-dessous.

(((IMG6726)))
Figure 3

Et vous pouvez retrouver l’exploitation de Search depuis REST, voir figure ci-dessous.

(((IMG6727)))
Figure 4

En somme, l’architecture de Search permet complétement de sortir de l’exploitation de ses services dans SharePoint et de pouvoir proposer des implémentations possibles sur tout un écosystème de périphériques.

REST

SharePoint 2013 apporte son lot de services disponibles, voici une liste des API non exhaustive pouvant être exploitées depuis n’importe quelle plateforme cliente :

  • Site : http://server/site/_api/site
  • Web : http://server/site/_api/web
  • UserProfile : http:// server/site/_api/SP.UserProfiles. PeopleManager
  • Publishing : http:// server/site/_api/publishing NAPA

NAPA est l’outil, totalement online (pas de Visual Studio), qui vous permettra de développer vos Apps sur SharePoint Online depuis votre navigateur. Il vous sera, néanmoins, possible d’exporter votre solution pour Visual Studio 2012.

Celui-ci vous permettra de créer :

  • Apps SharePoint
  • Volet de tâches pour Excel ou Word
  • Apps Excel
  • Fonctionnalités pour Outlook

Ci-dessous, un modèle de création d’APP Excel utilisé avec l’API Bing Maps, avec un volet de tâches. Voir figure ci-dessous.

(((IMG6728)))
Figure 5

Conclusion

Nous pouvons dire que SharePoint 2013, apporte énormément de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux scénarios d’exploitation de ses API. Les Apps apportent un nouveau point d’entrée et offrent une richesse supplémentaire pour exploiter SharePoint. La plateforme s’oriente clairement, aujourd’hui, par de la consommation cliente.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Migration Windows Server 2008

Guide de Migration Windows Server 2008

L’année 2019 marque la fin de vie de Windows Server 2008/2008 R2 et SQL Server 2008/2008 R2, deux briques très populaires dans l’offre Microsoft et largement adoptées en France par des entreprises de toute taille. Il y a urgence à étudier les solutions possibles, découvrez-les dans ce Guide Thématique.

Mobilité - Par Nabil Babaci - Publié le 11 mars 2014