> Mobilité > Sharepoint : l’outil collaboratif de Microsoft

Sharepoint : l’outil collaboratif de Microsoft

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Quiconque s’intéressant aux produits Microsoft n’a pu passer à côté de la déferlante autour des technologies SharePoint. Beaucoup de choses sont dites au sujet des technologies SharePoint mais que cela représente-t-il exactement ? Les technologies SharePoint font référence à deux produits dans la gamme Microsoft : Windows SharePoint Services (WSS) et Office SharePoint Portal Server 2003 (SPS). WSS est le coeur des technologies Share-Point puisqu’il fournit les briques de base pour la mise en oeuvre de sites Web collaboratifs.

Quiconque possède un serveur Windows 2003 peut télécharger librement ce logiciel sur le site de Microsoft. Basé sur .NET et SQL Server 2000, il permet de proposer aux utilisateurs des sites Web évolutifs créés en quelques minutes dans lesquels ils pourront collaborer sous différentes formes comme partager des documents, gérer des listes de tâches, gérer des listes de contacts, gérer des calendriers, etc… SPS est pour sa part destiné aux entreprises souhaitant fédérer au sein d’un portail Web les informations globales de l’entreprise tout en proposant des fonctionnalités supplémentaires comme un moteur de recherche avancé, du ciblage d’informations, un annuaire des sites collaboratifs, etc…

Sharepoint : l’outil collaboratif de Microsoft

Un des points forts des technologies SharePoint repose sur la très forte intégration avec la suite Office 2003.En effet, quand il est question de travail collaboratif, il est hors de question d’imposer un travail fastidieux d’utilisation ou de mise à disposition des informations pour les collaborateurs. Le fait de devoir publier un rapport généré avec Word directement dans les sites collaboratifs est quelque chose de totalement naturel et transparent pour l’utilisateur. Il enregistre son document comme s’il travaillait sur son disque dur, sauf que celui-ci est stocké dans un site SharePoint. Il est également très simple de consulter depuis Outlook 2003, des listes de contacts stockées dans des sites Share-Point ou bien d’importer des contacts Outlook dans ces mêmes sites. De même, les pièces jointes des messages électroniques peuvent être stockées dans des sites collaboratifs au lieu d’être envoyées directement aux utilisateurs.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010