> Tech > Structure du LAN

Structure du LAN

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

S'il s'agit d'un petit LAN, peut-être envisagez une migration simpliste: un simple remplacement de tous les hubs et des switchs Token-Ring par des switchs Ethernet, une modification de toutes les NIC en Ethernet. Puis, priez pour que tout fonctionne. Malheureusement, à  l'exception de très petits réseaux, cette technique est rarement

Structure du LAN

applicable. Le temps nécessaire pour effectuer la permutation et pour reconfigurer
le logiciel des stations de travail et des serveurs, peut se compter en jours.
Et, en cas d’incident, comme par exemple une application ne fonctionnant pas avec
Ethernet pour une raison quelconque, il faut tout recommencer. Il vaut mieux donc
programmer une transition progressive entre les technologies, pour ne détruire
aucun pont ou ne brûler aucun vaisseau.

Si vous n’utilisez pas actuellement de câblage catégorie 5, vérifiez vos possibilités
de câblage dans l’encadré « Peut-on utiliser le câblage existant? ». Une fois ces
aspects maîtrisés, vous pourrez choisir une stratégie de migration.

La figure 1 illustre un LAN Token-Ring « deux tiers » typique, bon candidat pour
le passage à  Ethernet. Le LAN est constitué d’un anneau backbone fonctionnant
à  16 Mbps et de deux ou plus anneaux secondaires fonctionnant aussi à  16 Mbps.
De quoi illustrer à  merveille la menace que représente la limitation de 16 Mbps
de Token-Ring: on ne peut agréger plusieurs LAN à  16 Mbps sur un backbone de même
capacité que si le trafic entre les LAN est faible. Dans le monde actuel, où serveurs
et LAN départementaux essaient de communiquer entre eux sur le backbone, la vitesse
maximale de Token-Ring constitue un grave goulet d’étranglement. A l’évidence,
il faut avant tout conférer à  ce backbone une vitesse supérieure – 100 Mbps au
moins, voire 1000 Mbps pour des LAN comportant de nombreux anneaux secondaires
ou plus de « deux tiers ».

Pour remplacer un backbone Token-Ring par Ethernet à  100 Mbps, il faut être capable
de transporter les trames Token-Ring sur ce backbone. Quatre techniques de base
permettent ce transport: routage, pontage, tunneling, et commutation « any-to-any ».
On peut les utiliser individuellement ou les combiner, l’essentiel étant que le
trafic entre des anneaux secondaires s’effectue beaucoup plus rapidement sur le
nouveau backbone Ethernet que sur l’anneau backbone Token-Ring. Avant de programmer
le passage à  Ethernet, examinez les aspects techniques concernant le transport
de paquets entre des LAN Token-Ring et Ethernet, dans « Déplacer les trames Token-Ring
vers Ethernet ».

Téléchargez cette ressource

Checklist de protection contre les ransomwares

Checklist de protection contre les ransomwares

Comment évaluer votre niveau de protection contre les ransomwares à la périphérie du réseau, et améliorer vos défenses notamment pour la détection des ransomwares sur les terminaux, la configuration des appareils, les stratégies de sauvegarde, les opérations de délestage... Découvrez la check list complète des facteurs clés pour améliorer immédiatement la sécurité des terminaux.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT