> Mobilité > Test de charge d’Exchange 2000 : Analyse et ESP

Test de charge d’Exchange 2000 : Analyse et ESP

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Evan Morris - Mis en ligne le 12/05/2003
Dans cet article, je décris comment mettre en place le Microsoft Exchange Load Simulator (LoadSim), qui simule des clients MAPI (Messaging API) comme Microsoft Outlook, et comment utiliser le Performance Monitor de Windows 2000 pour capturer les résultats. Mais comme je l'explique dans « Test de charge d'Exchange 2000 », vous devez compter sur d'autres outils - en particulier, l'outil ESP (Exchange Stress and Performance) - pour tester des clients non-MAPI et des protocoles comme POP3, IMAP, SMTP et HTTP-DAV (que Outlook Web Access - OWA - utilise). En fait, vous devez utiliser ESP plutôt que LoadSim pour tester une architecture front-end/back-end, que MAPI ne prend pas en charge. Après avoir appris comment analyser vos résultats LoadSim capturés, vous êtes prêt à  passer à  l'étape suivante : apprendre à  utiliser ESP pour simuler des clients de protocoles Internet.

Test de charge d’Exchange 2000 : Analyse et ESP

LoadSim utilise plusieurs ordinateurs
générateurs de charge pour simuler
l’effet de centaines de milliers de
clients Outlook. Après avoir appliqué
une simulation de charge à  vos serveurs
de boîtes à  lettres Exchange, examinez
le dossier dans lequel vous avez
installé LoadSim. Vous devriez voir un
fichier appelé loadsim.out. (Je considère
que le moyen le plus simple pour
trouver le fichier consiste à  trier son
contenu par date, puis à  rechercher le
fichier le plus récent. Si vous ne pouvez
pas trouver le fichier loadsim.out, lancez une recherche à  son endroit. J’ai
vu l’emplacement du fichier changer
selon que j’exécute LoadSim manuellement
ou par une option automatisée.)
Quand vous cochez la case Archive
previous file pendant la configuration
de LoadSim (comme je l’explique dans
« Test de charge d’Exchange 2000 »),
l’outil renomme loadsim.out en loadsim.
00x (où x est un entier croissant
commençant par 1) et génère un nouveau
fichier loadsim.out chaque fois
que vous effectuez un test de charge.
Par exemple, la première fois que vous
effectuez un test, LoadSim crée loadsim.
out. A la deuxième exécution, l’outil
rebaptise ce fichier loadsim.001 et
crée un nouveau fichier loadsim.out.
Au troisième passage, l’outil remplace
le nom loadsim.out par loadsim.002 et crée un nouveau fichier loadsim.out.
(Il faut nettoyer ces fichiers manuellement.)
Ouvrez loadsim.out dans un
éditeur de texte comme Notepad, et
vous voyez des lignes d’informations
journalisées, comme ceci :

Jan 31 1à˜:34:47: Action 1
Jan 31 1à˜:34:49: Action 2

Notez que LoadSim journalise un tampon horodateur pour chaque action. Vous pouvez vous servir de l'utilitaire Lslog (lslog.exe) qui accompagne LoadSim, pour traiter ces fichiers et présenter les résultats dans une table de temps de réponse.

Pour exécuter Lslog, ouvrez une invite de commande dans le répertoire LoadSim. Vous pouvez traiter chaque client séparément pour déterminer les scores et surveiller les variations (qui indiquent en principe un goulet d'étranglement de la ressource client, comme un manque de mémoire), ou fusionner tous les résultats de vos clients pour obtenir un score moyen pour tous les clients. La commande suivante fusionne les résultats :

c:\loadsim>lslog merge /r cl*.log
> all-cl.log

Téléchargez cette ressource

Checklist de protection contre les ransomwares

Checklist de protection contre les ransomwares

Comment évaluer votre niveau de protection contre les ransomwares à la périphérie du réseau, et améliorer vos défenses notamment pour la détection des ransomwares sur les terminaux, la configuration des appareils, les stratégies de sauvegarde, les opérations de délestage... Découvrez la check list complète des facteurs clés pour améliorer immédiatement la sécurité des terminaux.

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010