> Tech > Travailler avec des répertoires

Travailler avec des répertoires

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Scott Klement, Mis en ligne le 19/04/2006 - Publié en Novembre 2005

Dans l’IFS, vous utilisez des répertoires pour organiser vos fichiers afin qu’ils soient plus faciles à trouver et à gérer. Ici, j’explique le concept de répertoires et vous apprends à les utiliser à partir de vos programmes RPG. Cependant, avant de vous plonger dans l’article, veuillez lire l’encadré « Le membre source IFSIO_H et la sous-procédure ReportError () », pour plus d’informations sur deux éléments que nous utilisons dans cet article et dans d’autres de cette série.

Les répertoires sont des « conteneurs » d’objets stockés dans l’IFS. On peut les assimiler aux bibliothèques qui contiennent des objets iSeries traditionnels. En fait, vous pouvez accéder aux objets iSeries traditionnels par l’intermédiaire de l’interface IFS : les bibliothèques seront alors traitées comme des répertoires. Les répertoires dans d’autres systèmes de fichiers de l’IFS ont une autre caractéristique importante qui les distingue des bibliothèques : la possibilité d’imbriquer des répertoires à l’intérieur d’autres répertoires.

Si vous utilisez déjà Windows ou Unix, vous connaissez les répertoires et leur imbrication. L’iSeries n’est nullement différent et d’ailleurs l’une des meilleures utilisations de l’IFS consiste à créer des applications iSeries qui s’intègrent bien aux applications conçues pour d’autres systèmes d’exploitation.

Quand vous utilisez l’API open (), l’API start () ou l’une des API que j’ai décrites dans les articles précédents de cette série, pour accéder à un objet dans l’IFS, vous fournissez un nom de chemin d’accès. Ce nom énumère chaque répertoire par lequel vous devez passer pour parvenir à l’objet qui vous intéresse.

Quand le premier caractère d’un nom de chemin d’accès est une barre oblique (« / »), c’est l’indication que le système doit démarrer avec le répertoire « racine » de l’IFS. Ce répertoire racine est le point de départ de tout ce qui se trouve dans l’IFS : tous les autres répertoires et objets se trouvent à l’intérieur du répertoire racine.

Soit le nom de chemin d’accès suivant :

/QOpenSys/var/test/myfile.txt

Quand le système veut accéder à myfile.txt, il doit trouver le lien adéquat afin de savoir si les données physiques sont stockées sur disque. Il commence par lire le nom de chemin d’accès de gauche à droite. Comme ce nom commence par une barre oblique, le système ouvre le répertoire racine. Là, le système recherche le répertoire QOpenSys. Il l’ouvre pour rechercher le répertoire var. Dans la répertoire var, le système trouve le répertoire de test et finalement, dans ce répertoire, le système trouve myfile.txt. Le nom de chemin d’accès définit un chemin des répertoires au travers desquels le système doit lire pour trouver le fichier dans l’IFS.

Un chemin qui commence par une barre oblique est aussi appelé nom de chemin d’accès « absolu », parce qu’il démarre au début et lit au travers des répertoires présents dans le nom de chemin d’accès, jusqu’à ce qu’il trouve l’objet voulu.

La possibilité de placer des répertoires à l’intérieur d’autres répertoires peut créer un système complexe mais bien organisé. Comme chaque répertoire semble se subdiviser en d’autres répertoires et objets à l’intérieur de ceux-ci, il crée une structure arborescente. A tel point que l’on parle souvent « d’arbre » et de « sous-arbre » pour désigner la totalité de l’IFS et une section de celui-ci, respectivement.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Services Cloud Managés

Guide de Services Cloud Managés

Accélérer votre transformation digitale, protéger et sécuriser vos environnements Cloud avec les offres de support, d'accompagnement et de services managés. Découvrez le TOP 3 des Services Managés pour accompagner la transformation de vos environnements Cloud, gagner en agilité et en sécurité dans un monde d'incertitudes.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010