> Tech > 5. Les éditions WAS Base ou WAS ND peuvent ne pas être nécessaires

5. Les éditions WAS Base ou WAS ND peuvent ne pas être nécessaires

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

J'ai dit plus haut que WAS Express supporte « la plupart » des API J2EE. Mais vous n'avez probablement pas besoin des API que WAS Express ne possède pas, plus précisément les EJB. Les EJB existent en trois variétés : session beans, entity beans, et message-driven beans. Les session beans

maintiennent
l’état de l’application spécifique à  l’utilisateur,
les entity beans encapsulent
l’accès à  l’information stockée dans les
bases de données relationnelles, et les
message-driven beans assurent le traitement
asynchrone basé sur les messages.
Toutefois, vous pouvez faire les
mêmes choses sans les EJB. Ainsi, vous
pouvez maintenir l’état de l’application
avec la classe HttpSession de l’API
Servlet. Pour encapsuler l’accès aux
données relationnelles, vous avez le
choix entre des dizaines de stratégies
alternatives, comme le simple modèle
de design DAO (Data Access Object)
ou le mécanisme d’encapsulation léger
de JDO (Java Data Objects). Et, finalement,
pour avoir le traitement asynchrone,
vous pouvez utiliser l’API JMS
(java Messaging Service).
Les EJB n’en fournissent pas moins
des fonctions avancées comme les
contextes de sécurité transactionnels,
que l’on peut configurer commodément
à  partir des fichiers de déploiement
EJB basés sur XML. De plus, les
EJB sont très évolutifs et font merveille
dans un environnement en cluster.
Mais, pour les sites iSeries qui développent
leur première application Java
côté serveur, il faut bien reconnaître
que la complexité des EJB et le coût de
l’édition de base WAS V5 pèsent plus
lourd que leurs avantages.
Contrairement à  WAS V5 édition de
base, qui fournit JMS, WAS Express
n’est pas livré avec cette API. Toutefois,
vous pouvez facilement ajouter le support
JMS. J’ai utilisé plusieurs produits
JMS open-source tout à  fait satisfaisants.
L’édition de base WAS est livrée
aussi avec WebSphere MQ, mais votre
application n’a pas forcément besoin
du niveau de qualité de service
qu’offre WebSphere MQ.
WAS en édition de base permet
d’exécuter de multiples instances de
WAS sur un système. En revanche, WAS
Express est limité à  une seule instance.
Cependant, l’édition de base de WAS
n’offre aucune fonction de gestion de
la charge de travail, contrairement à 
WAS ND. Par conséquent, cette possibilité
peut être de valeur limitée sauf si
l’on envisage d’exécuter les serveurs
applicatifs sur plusieurs machines. Là 
encore, il est probable que vous n’avez
pas besoin de cette fonction avec un
iSeries. En outre, WAS édition de base
a plusieurs fonctions de sécurité intégrée
à  WAS Express sur l’iSeries, dont
sont démunies les autres platesformes.
Si vous en avez les moyens, vous
pouvez aussi opter pour WAS ND qui,
essentiellement, gère un cluster d’instances
WAS sur une ou plusieurs machines.
WAS ND offre la gestion de la charge de travail, l’auto-restart du serveur
applicatif, un registre UDDI privé
et une passerelle de services Web.
Avez-vous besoin des fonctions du
produit de base WAS ou de WAS ND?
Probablement pas. Toutefois, si certaines
de ces fonctions devaient plus
tard s’avérer nécessaires, vous savez
que vos applications WAS Express tourneront
sur les éditions haut de gamme.
De plus, on peut exécuter l’édition de
base WAS et WAS Express côte à  côte
sur la même machine.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Services Cloud Managés

Guide de Services Cloud Managés

Accélérer votre transformation digitale, protéger et sécuriser vos environnements Cloud avec les offres de support, d'accompagnement et de services managés. Découvrez le TOP 3 des Services Managés pour accompagner la transformation de vos environnements Cloud, gagner en agilité et en sécurité dans un monde d'incertitudes.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010