> Tech > ADPlus

ADPlus

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Il s’agit d’un autre outil de débogage qui vous aide à dépanner une situation de blocage ou de crash d’un processus ou d’une application. ADPlus est pris en charge sur toutes les versions de Windows 2003, XP, Win2K et NT, et il requiert WSH (Windows Scripting Host) version 5.6 ou

ultérieure. Cet outil génère des fichiers d’image mémoire (dumps) et des fichiers journaux contenant des informations de débogage. Il peut également remplacer userdump.exe pour obtenir des images mémoire de processus. La version la plus récente, ADPlus 6.3.11, sortie le 1er mars 2004, prend en charge les serveurs Itanium (ancien nom de code Merced) et Longhorm (version Client Preview, build 4051). ADPlus fait partie des outils de débogage Microsoft pour Windows, téléchargeables à l’adresse http://www.microsoft.com/whdc/ devtools/debugging/default.mspx.

Avant d’exécuter ADPlus, vérifiez systématiquement que les services Exchange sont réellement bloqués ou figés. Un serveur bloqué peut présenter, entre autres, les symptômes suivants :

• Les clients Outlook ne peuvent pas se connecter. Dans certains scénarios de blocage, les connexions client existantes ne sont pas affectées.
Essayez de vous connecter à une boîte aux lettres sur le serveur afin de vérifier que ce dernier est figé.
• Le niveau d’utilisation du processeur est élevé.
• L’état des services Exchange devient incontrôlable et vous ne pouvez pas les démarrer ou les redémarrer.
• ESM ne répond pas.

Avant d’exécuter ADPlus, assurez-vous que les problèmes Exchange ne sont pas liés au réseau. Effectuez un ping sur le serveur afin de vérifier s’il est joignable. De même, contrôlez que votre catalogue global Exchange est en ligne et qu’il n’y a aucun problème DSAccess.

ADPlus s’exécute dans deux modes : le mode blocage (hang) et le mode crash. Vous pouvez employer le premier mode pour dépanner un processus qui ne répond pas ou qui utilise 100 % des ressources processeur. Dans ce mode, ADPlus génère des images mémoire de tous les processus actifs. Pour ce faire, l’outil obtient un accès exclusif aux processus, de sorte que les clients ne peuvent pas se connecter. Par conséquent, n’utilisez pas ADPlus en mode blocage sur un serveur de production en ligne fonctionnant normalement.

Vous pouvez exécuter ADPlus en mode crash pour dépanner les applications qui se terminent de manière inattendue. A la différence du mode blocage, le mode crash requiert que l’utilitaire fonctionne dans ce mode avant l’arrêt intempestif. Dans ce cas, un débogueur reste associé à chaque processus spécifié au niveau de la ligne de commande.

Après l’exécution d’ADPlus sur votre serveur, envoyez les fichiers d’image mémoire au Support technique de Microsoft aux fins d’analyse, puis redémarrez le serveur afin de réinitialiser les processus bloqués. Les fichiers d’image mémoire générés par ADPlus contiennent des informations non compréhensibles facilement pour l’utilisateur moyen. Les ingénieurs du Support technique disposent d’outils spécifiques et ont reçu une formation appropriée leur permettant d’interpréter le contenu des fichiers de débogage.

Lorsqu’un serveur Exchange hébergeant plusieurs milliers d’utilisateurs se bloque, l’assistance utilisateur (Help Desk) est généralement submergée d’appels. La pression sur les épaules du personnel de support est alors énorme, ce qui favorise les erreurs humaines. Afin de réduire cette pression et le temps nécessaire au diagnostic des problèmes, je recommande les meilleures pratiques suivantes pour l’utilisation d’ADPlus en vue de déboguer vos serveurs Exchange.

Utilisez des fichiers de commandes pour automatiser la collecte des données. Le recours à ADPlus afin de générer des fichiers d’image mémoire pour les processus Exchange requiert pas mal de combinaisons de touches. Je conseille de créer des fichiers de commandes afin d’automatiser le processus de collecte. Le listing 1 illustre un exemple de fichier de commandes qui crée des fichiers d’image mémoire pour les processus de gestion de banque d’informations (Store), de Surveillance du système (System Attendant), de Microsoft Search. de Microsoft IIS et d’Exchange.

Dans cet exemple, j’ai utilisé ADPlus avec le commutateur -pn pour spécifier le nom du processus faisant l’objet de l’image mémoire. L’exécution ADPlus va entraîner des temps d’arrêt celui-ci obtient un accès exclusif à tous les processus concernés pour générer un fichier d’image mémoire.

Exécutez ADPlus sur IIS. Dans la mesure où IIS et Exchange sont fortement intégrés, vous devez exécuter ADPlus sur IIS en tapant la commande adplus -iis

Vous récupérerez ainsi des informations de débogage exploitables pour dépanner les protocoles Exchange (par ex., SMTP, IMAP, POP) gérés par IIS et pour résoudre les problèmes de connexion des clients OWA (Outlook Web Access).

Veillez à avoir suffisamment d’espace disponible pour les dumps ADPlus. Le commutateur -o, également illustré par le listing 1, indique à ADPlus de créer des fichiers d’image mémoire dans un dossier spécifique. Ces fichiers pouvant être très volumineux, je recommande de les créer ailleurs que sur le lecteur système. Pour chaque session ADPlus, l’outil crée un nom de dossier unique contenant la date et l’heure de capture de l’image mémoire. Cette fonctionnalité vous évite d’écraser des fichiers d’image mémoire.

Si un serveur connaît des blocages multiples, vous pouvez exécuter ADPlus pour chaque incident et envoyer un ensemble de fichiers d’image mémoire à Microsoft afin d’identifier la cause initiale commune. La figure 2 présente la structure de dossiers pour un exemple d’exécution de fichier de commandes.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Services Cloud Managés

Guide de Services Cloud Managés

Accélérer votre transformation digitale, protéger et sécuriser vos environnements Cloud avec les offres de support, d'accompagnement et de services managés. Découvrez le TOP 3 des Services Managés pour accompagner la transformation de vos environnements Cloud, gagner en agilité et en sécurité dans un monde d'incertitudes.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010