> Tech
Le Triangle d’Or

Le Triangle d’Or

par Samy Mosimann Dans le monde de la banque privée, la place de l'AS/400 reste prépondérante, avec un facteur de 1 à  8 par rapport au nombre d'installations Unix Genève, Zurich et Luxembourg sont les trois sommets du triangle d'or de l'activité bancaire privée en Europe. Ces banques sont des établissements qui ne se comparent pas aux grandes banques nationales ou publiques européennes. Elles sont moins importantes et emploient de moins de 40 à  plus de 500 employés. Globalement, on peut estimer qu'environ 1000 banques sont en activité dans ce domaine en Suisse et au Luxembourg.

Lire l'article
Sybase : une stratégie d’entreprise

Sybase : une stratégie d’entreprise

Fondée en 1984, la société Sybase s'est rapidement fait connaître en tant qu'éditeur de SGBDR. Les performances impressionnantes, la simplicité de mise en oeuvre et la stabilité de SQLServer sont largement reconnues sur le marché. Sybase a acquis une image de société à  la pointe de la technologie grâce notamment à  l'introduction des procédures stockées et des triggers, aujourd'hui supportés par tous les grands éditeurs de SGBD. avec une simple station Sun, sans le moindre incident d'exploitation pendant des mois (en ne redémarrant le serveur qu'une ou deux fois par an pour des mises à  jour du système d'exploitation).

Ce niveau de performance et de stabilité a permis à  Sybase de conquérir rapidement le marché bancaire et celui de l'assurance - les banques de Wall Street ont par exemple presque toutes choisi ce SGBDR.

Après dix ans de croissance et de succès, Sybase a connu des revers et de sérieuses difficultés pendant plusieurs années. Les difficultés n'étaient pas que financières et les incidents de migration vers les nouvelles releases de Sybase se sont succédés.

Pendant cette période délicate la société a multiplié les nouveaux produits et acquisitions de sociétés, sans réellement réussir à  redresser la situation... jusqu'à  l'année dernière. Il faut remarquer que même au plus fort de la tempête les clients traditionnels de Sybase n'ont pas abandonné et sont restés fidèles, donnant ainsi au marché un signe clair de la confiance à  long terme qu'ils avaient dans la société et dans les produits.

A la fin de 1998, Sybase a effectué un redéploiement stratégique de ses produits et profondément changé son approche du marché.

Ce bouleversement a été un véritable succès pour la société d'Emeryville. Sybase a renoué avec les bénéfices en 1999 et fait cette année là  un chiffre d'affaires record de 872 M$. Après la pluie, le beau temps…

A la fin de 1998, Sybase a effectué un redéploiement stratégique de ses produits et profondément changé son approche du marchéSybase est à  présent restructuré en quatre divisions : Internet Application Division (IAD), Information Anywhere (I-Anywhere, anciennement MEC, Mobile Embedded Computing), Business Intelligence (BI) et Enterprise Solution Division (ESD). Si cette dernière division (qui inclut le traditionnel moteur de base de données) reste un pilier de la stratégie de Sybase, l'évolution de la société vers le développement de solutions pour la Net-Economie place la division IAD dans une position stratégique.

Lire l'article
Des Clusters pour Windows NT

Des Clusters pour Windows NT

Pour les applications stratégiques de l'entreprise, les clusters sont le test décisif pour mettre à  l'épreuve un OS. Bien que les clusters Windows NT ne soient pas encore très répandus, plusieurs éditeurs ont commencé à  présenter des solutions, qui viennent modifier significativement le paysage du clustering sous NT. Selon les prévisions d'IDC (International Data Corporation), les entreprises mettront en cluster 60 pour cent des serveurs NT existants en 2001. Microsoft Cluster Server (MSCS) a fait son apparition dans NT Server 4.0, Enterprise Edition au début de 1998. C'était le projet Wolfpack, un cluster de type shared-nothing à  2 noeuds assurant une bascule en cas de panne d'un serveur.
Pour l'instant, les constructeurs comme Compaq garantissent 99,9 pour cent de temps de bon fonctionnement (c'est-à -dire seulement 8,76 heures d'indisponibilité) par an pour MSCS. De par les 5 minutes nécessaires pour une réinitialisation, MSCS peut prétendre à  la haute disponibilité, mais on ne peut pas parler de criticité. Je n'ai jamais admis l'argument de Microsoft selon lequel la majeure partie de la clientèle de Microsoft peut se contenter de 8,76 heures de temps d'indisponibilité par an.
Etant donné la lenteur laborieuse des progrès du clustering, MSCS sortira en version 2 noeuds dans Windows 2000 Advanced Server (AS). Mais la technologie de base du clustering Microsoft est sur le point de faire un pas en avant significatif. D'ici février 2000 Microsoft sortira une version de cluster à  4 noeuds basée sur MSCS dans Windows 2000 Datacenter Server (Data Center).
Dans un cluster à  4 noeuds, les membres utilisent successivement la ressource partagée qui définit le cluster (normalement un périphérique de stockage) et le cluster n'a pas besoin d'une réinitialisation du système pour ré attribuer les ressources lorsqu'un système membre tombe en panne. Les composants du cluster peuvent distribuer la charge de travail d'un membre défaillant du cluster avec un équilibrage des charges basé sur la redirection TCP/IP. Le cluster à  4 noeuds de Microsoft a donc plus de capacités de clustering que le cluster à  2 noeuds.
La technologie de base du clustering Microsoft est sur le point de faire un pas en avant significatif
Le clustering amélioré est une fonction majeure de Data Center. Avec l'extension du support SMP à  32 processeurs, Data Center assurera une évolutivité et une tolérance aux pannes que les grandes entreprises ne manqueront pas de considérer. Data Center bénéficiera également de Process Control, nouvel outil de gestion basé sur la technologie Job Object, développé par Microsoft conjointement avec Sequent Computer Systems. Process Control permet de créer des règles pour gérer les ressources applicatives dans les grands clusters de serveurs.
D'après les responsables du Clustering chez Microsoft, il existe trois architectures de serveurs sur le marché : les clusters de serveurs, les clusters d'équilibrage des charges du réseau et les clusters d'applications. Les clusters de serveurs fournissent le failover lorsqu'un serveur cesse de reconnaître la pulsation du cluster. MSCS appartient à  ce type de cluster. Les clusters d'équilibrage des charges de réseau ont un serveur maître qui distribue les requêtes aux serveurs membres pour créer l'équilibre. Network Load Balancing (NLB) de Microsoft effectue ce type de clustering sur 32 serveurs. Microsoft a basé NLB sur Convoy Cluster de Valence Research qu'il a racheté.
Les clusters d'applications, également baptisés clusters d'équilibrage de charges des composants, sont équipés d'un routeur équilibrant les charges des composants COM+. Les clusters d'applications permettent la haute disponibilité au niveau de la logique de gestion d'une solution de réseau distribuée.
A l'origine, Microsoft avait l'intention de faire des clusters d'applications un élément de Data Center.
Cependant, le 13 septembre dernier, l'éditeur a annoncé qu'il sortira le clustering des applications comme produit individuel baptisé AppServer
Microsoft a testé un cluster d'applications à  8 noeuds et sortira probablement un cluster à  16 noeuds très prochainement.
Il existe trois architectures de clusters : disque partagé, disque en miroir et shared nothing. Les clusters VAX et Oracle Parallel Server utilisent

Lire l'article
Comprendre les contrôleurs de domaine

Comprendre les contrôleurs de domaine

Windows NT Server organise les groupes d'ordinateurs en domaines, faisant en sorte que les machines d'un domaine partagent une base de données et une politique de sécurité communes. Les contrôleurs de domaine sont des systèmes sous Windows NT Server qui partagent la base de données centrale stockant les comptes des utilisateurs et leurs informations de sécurité pour un domaine. Lorsqu'un utilisateur se connecte à  un compte de domaine, les contrôleurs de domaine authentifient le profil et le mot de passe de l'utilisateur en utilisant les informations de la base de données d'annuaire (également souvent baptisée base de données de sécurité de domaine ou base de données SAM). Pendant l'installation de Windows NT Server, vous devez désigner le rôle que chaque serveur devra tenir dans un domaine. NT vous offre le choix de 3 rôles : PDC (Primary Domain Controller - contrôleur principal de domaine), BDC (Backup Domain Controller - Contrôleur secondaire de domaine) et serveur membre. On crée un domaine dès lors que l'on désigne un PDC. Les PDC et BDC sont des éléments cruciaux des domaines. Pour garder le contrôle et tirer le meilleur des domaines que vous créez dans votre réseau NT, vous devez comprendre ce que sont les PDC et BDC, comment synchroniser la base de données d'annuaire entre PDC et BDC dans un domaine, comment promouvoir un BDC en PDC lorsque le PDC est indisponible, comment déterminer le bon nombre de PDC pour un domaine donné et comment gérer les relations d'approbation entre les PDC de différents domaines.

Lire l'article
Installer des logiciels avec Windows 2000

Installer des logiciels avec Windows 2000

La gestion des postes de travail sous Windows NT est un cauchemar dans les grands environnements - et souvent dans les moins grands. Microsoft Systems Management Server (SMS) 2.0 règle en partie les problèmes d'administration, mais il lui manque certains composants essentiels ou certains sont mal adaptés aux grands environnements. Le problème de l'administration de système est le principal challenge de Microsoft. La prise en compte de ce problème et le coût considérable associé à  sa résolution a débouché sur l'initiative Zero Administration for Windows (ZAW). Avec Windows 2000, Microsoft tente de faire passer ZAW de la théorie à  la pratique et a même renommé l'ensemble des technologies Change and Configuration Management (CCM) - la gestion du changement et des configuration étant un objectif bien plus réaliste qu'un Windows sans administration ! Par exemple, Windows 2000 fournira des services pour améliorer l'installation et la configuration des logiciels. Dans cet article, nous verrons comment Windows 2000 permet de mieux gérer les applications des postes de travail et comment tout ceci s'intègre dans la stratégie globale de Microsoft.

Lire l'article