> Tech
Terminal Server évolue

Terminal Server évolue

Microsoft ayant modifié la structure des licences de Terminal Server pour rendre son coût plus raisonnable, c'est à  présent un moyen facile et très rentable d'assurer des services de terminaux aux clients Win32. Mais comme d'autres premières versions, Terminal Server présente quelques lacunes susceptibles d'en limiter l'utilisation.Le Service Pack 4 de Terminal Server (différent du SP4 de la version classique de NT) apporte des changements bienvenus à  Terminal Server. Cet article décrit les changements que le SP4 de Terminal Server et Windows 2000 Server apporteront à  Terminal Server.

Lire l'article
L’Observateur d’événements de Windows NT

L’Observateur d’événements de Windows NT

Si vous avez déjà  pratiqué Windows NT, vous connaissez certainement le message Un service ou un périphérique au moins n'a pas réussi à  démarrer, qui apparaît, par exemple, après l'ajout d'une nouvelle carte réseau ou d'un adaptateur SCSI. Si n'avez pas d'explication pour ce message d'erreur, vous avez la possibilité d'en déterminer la cause avec l'Observateur d'événements de Windows NT.

Lire l'article
Les fondamentaux de DNS

Les fondamentaux de DNS

On peut dire que DNS est une fonction optionnelle dans Windows NT 4.0. Ni NT, ni les domaines, ne s'en servent réellement. En fait, la plupart des entreprises ayant un serveur DNS ne font pas tourner ces serveurs sous Windows NT, mais sous Unix, foyer traditionnel de DNS. Les choses sont sensiblement différentes avec Windows 2000.Théoriquement, il est possible d'obtenir une certification MCSE NT 4.0 complète sans même connaître DNS. Avec Windows 2000, le scénario est différent. Lorsqu'un poste de travail Windows 2000 recherche un partage particulier sur un serveur, il recherche le nom du serveur dans DNS pour connaître l'adresse réseau du serveur et trouver un contrôleur de domaine auquel se connecter. (Les machines Windows 2000 utilisent également DNS pour trouver des serveurs de catalogues globaux, un autre ingrédient important de la connexion.) En outre, les postes de travail interrogent DNS lorsqu'ils doivent choisir entre plusieurs contrôleurs de domaines pour déterminer le plus proche.

DNS est au centre de la gestion des domaines dans Windows 2000. Pour bien s'en l'exploiter, il faut en comprendre certaines notions fondamentales telles que les noms et adresses DNS, l'enregistrement de noms, la hiérarchie DNS, les serveurs DNS primaires et secondaires, ou l'intégration de DNS et Active Directory (AD).

Lire l'article
Quel avenir pour Windows CE ?

Quel avenir pour Windows CE ?

Les utilisateurs d'entreprise sont demandeurs de PDA, les petits assistants numériques personnels, et les développeurs veulent pouvoir créer des applications pour ces systèmes. Mais des sociétés moribondes et des produits abandonnés jonchent la route du succès sur le marché des PDA. Le marché des PDA (Personal Digital Assistant) a connu un quasi-succès avec le Newton d'Apple, et un véritable succès avec le PalmPilot de 3Com. Par la suite, dans une tentative d'extension de sa domination sur les bureaux au marché du palmtop, Microsoft a lancé Windows CE. Jusqu'à  présent, on ne peut pas dire que les succès enregistrés par Windows CE vaillent d'écrire à  la famille.
Microsoft divise le marché de Windows CE en deux segments : les subnotebooks et les palmtops. Parmi les subnotebooks, on peut citer le Versa SX de NEC et le TravelPro d'AMS. Ces systèmes ressemblent à  de petits ordinateurs et l'utilisateur interagit avec ces unités par l'intermédiaire du clavier. Pour interagir avec un palmtop, l'utilisateur utilise un stylet sur un écran tactile pour agir sur les menus et entrer du texte.

Lire l'article
Gérer la charge des serveurs Web

Gérer la charge des serveurs Web

Au fur et à  mesure du développement du commerce électronique, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à  compter sur leurs sites Web pour communiquer avec les clients. Un site Web très performant, délivrant rapidement et en toute fiabilité du contenu, accroît sa clientèle, la fidélise et joue un rôle crucial pour un commerce électronique prospère et compétitif. Les clients potentiels ne seront pas enclins à  retourner sur un site Web, s'ils sont frustrés par sa lenteur et se heurtent à  des retards importants ou à  des défaillances. Ainsi, dans le cadre de la planification et de la mise en oeuvre de l'infrastructure Web d'une entreprise, il faut prendre en compte sérieusement l'amélioration des performances de son site Web.

Il existe plusieurs méthodes pour améliorer les performances du Web : augmenter la bande passante Internet, utiliser un équipement de réseau rapide, concevoir des applications Web efficaces, optimiser et mettre à  niveau les logiciels et les matériels des serveurs Web, et utiliser une technologie de Web-caching.

Il est également possible d'améliorer les performances d'un site Web en ajoutant des serveurs Web et des sites et en mettant en miroir le contenu entre tous les serveurs et les sites. Cette méthode permet de partager la charge globale entre les serveurs et les sites et de réduire le retard d'exécution des informations, occasionné par le traitement interne des requêtes des clients d'un serveur.
Elle permet, en outre, de conserver des serveurs existants plutôt que de les éliminer pour faire de la place à  de nouveaux serveurs.

Le partage, ou l'équilibrage, de la charge entre plusieurs serveurs évite de surcharger un seul serveur avec le trafic du Web, alors que d'autres restent inactifs. Pour équilibrer la charge entre les serveurs Web, on fait traditionnellement appel à  la fonction " à  tour de rôle " du DNS qui permet de distribuer équitablement les adresses IP des serveurs Web entre les clients ; ainsi, les serveurs Web sont tous accessibles à  égalité.

Mais ce mécanisme ne permet pas d'équilibrer la charge dans un environnement où les serveurs Web ont différentes capacités matérielles et logicielles. Par exemple, un système Windows 2000 Server avec deux processeurs Pentium III à  450 MHz et 2 Go de mémoire devrait traiter plus de charge dans un environnement à  équilibrage de charge qu'un système Windows NT Server avec un processeur Pentium II à  300 MHz et 256 Mo de mémoire.

Or la fonction " à  tour de rôle " de DNS traite ces deux systèmes à  égalité ; elle ignore la disponibilité d'un serveur Web, parce qu'elle ne détecte pas si le serveur est en marche ou arrêté.

Le partage, ou l'équilibrage, de la charge entre plusieurs serveurs évite de surcharger un seul serveur avec le trafic du Web, alors que d'autres restent inactifsRécemment, des éditeurs indépendants ont développé des load balancers ou équilibreurs de charge, c'est-à -dire des produits permettant d'équilibrer la charge uniformément entre plusieurs serveurs et garantissant en outre la tolérance aux pannes des serveurs Web en redirigeant le trafic et les clients vers un autre serveur ou site en cas de défaillance.

Ainsi, les clients subissent moins de retards et de pannes. Les équilibreurs de charge peuvent s'utiliser dans des scénarios monosite ou multisite Web. Qu'est-ce qu'un équilibreur de charge, comment fonctionne-t-il ? Autant de questions importantes à  prendre en considération avant de faire son choix.

Lire l'article
RDP ou ICA : quel protocole faut-il choisir ?

RDP ou ICA : quel protocole faut-il choisir ?

Windows NT Terminal Server est sorti depuis longtemps et a pu être testé par de nombreuses entreprises dans leur environnement, il est donc désormais possible d'avoir le recul pour faire un choix entre RDP et ICA. Cet article explique comment les deux protocoles se font concurrence et se complètent. Clients légers, Poste de travail, Protocoles, réseaux, Terminaux, Web. Après neuf mois d'utilisation dans divers environnements, je suis arrivé à  la conclusion que RDP et ICA ont l'un et l'autre un niveau de performances suffisant dans la plupart des cas. Nous évoquerons les différences de performances, mais j'insisterai sur ce que je considère comme le plus important - les fonctions et le coût. (Pour vous informer sur un troisième protocole d'affichage possible pour les utilisateurs NT se connectant à  Terminal Server, voir l'encadré " Le protocole X-11 ").

Lire l'article
Migrer vos domaines vers Active Directory sans soucis

Migrer vos domaines vers Active Directory sans soucis

Windows 2000 constituera la plus importante mise à  jour de Windows NT Server depuis son lancement il y a cinq ans. L'aspect le plus important de sa mise en oeuvre est la migration de votre structure de domaines existante vers Active Directory. Cet article décrit le processus de migration des domaines de Windows NT 4.0 ou 3.x vers AD. Si votre entreprise ne compte qu'un seul domaine, votre migration vers Windows 2000 sera très simple (tout du moins pour ce qui est d'Active directory. Mais si votre modèle de domaine est complexe, avec une administration décentralisée, vous devez étudier vos options et préparer un plan de migration. Microsoft rappelle qu'il est possible de migrer serveur par serveur, une flexibilité qui tient au fait que les nouveaux serveurs Windows 2000 se présentent comme des serveurs NT 4.0 aux postes de travail NT 4.0 et 3.51.

Lire l'article
Protégez les privilèges d’administrateur

Protégez les privilèges d’administrateur

Obtenir un accès en tant qu'administrateur est le coup de maître pour un hacker. La protection de vos privilèges d'administrateur doit donc figurer en tête de vos priorités de sécurité. Cependant, préserver vos comptes d'administrateurs est plus compliqué que le simple ajout d'un mot de passe.Les particularités et bugs de Windows NT, ainsi que les paramétrages par défaut trop faibles de l'OS, sont autant de failles que les hackers peuvent exploiter pour prendre le contrôle de vos systèmes. De nombreux administrateurs systèmes surchargés pallient ce problème en utilisant des pratiques d'administration bien connues mais peu sûres. Pour protéger et surveiller vos comptes d'administrateurs, il est impératif de comprendre ces faiblesses.

Lire l'article