> Tech > Ce qu’apporte le stockage à  distance

Ce qu’apporte le stockage à  distance

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Certains des avantages de RSS sautent aux yeux immédiatement. L'idée de gérer des fichiers de données à  partir du stockage primaire entraîne des économies en limitant la croissance du stockage (ou au moins en adoucissant la courbe de croissance). De quoi séduire les administrateurs, particulièrement quand le système leur demande

Ce qu’apporte le stockage à  distance

peu
d’intervention. Vous pouvez inciter les
utilisateurs à  stocker les données sur
des serveurs de fichiers afin que RSS
puisse les gérer d’après leur utilisation.
Le stockage sur serveur local devient
l’emplacement principal pour les fichiers
utilisés fréquemment, tandis
que les fichiers peu utilisés peuvent aller
ailleurs. On l’aura compris, l’idée
est de placer les données sur le média
le plus efficace d’après le mode d’utilisation
des données (c’est-à -dire, leur
fréquence d’utilisation). Vous pouvez
fonder et réguler la migration des fichiers
d’après plusieurs critères : taille
des fichiers, date de dernier accès, et
règles d’inclusion et d’exclusion personnalisées.
Les utilisateurs et les fichiers du
stockage local apparaissent pour beaucoup
comme avant RSS. Cependant, les utilisateurs constateront quelques
différences dans les fichiers transférés
au stockage à  distance. A partir d’une
ligne de commande, les utilisateurs observeront
que les fichiers résidant dans
le stockage à  distance ont des parenthèses
autour de la taille du fichier
dans le listing de répertoire. A partir de
Windows Explorer, les fichiers apparaissent
avec une icône en forme
d’horloge, comme on le voit dans les
trois fichiers désignés de la figure 1,
pour signaler qu’ils sont stockés à  distance
et qu’il faudra par conséquent un
peu plus longtemps pour les ouvrir.
Ces « placeholders » signalent au soussystème
d’I/O Windows l’état d’un fichier
migré.
Le rappel des fichiers depuis le
stockage à  distance est une opération
quasiment transparente pour les utilisateurs.
Les fichiers que l’on transfère
en stockage à  distance peuvent exister
en deux états dans le stockage local :
prémigré et tronqué. Un fichier prémigré
existe à  la fois dans le stockage local
et dans le stockage à  distance, mais
RSS l’a signalé par un drapeau. Un fichier
tronqué est simplement un « placeholder
» pour un fichier dont le flux
de données se trouve dans le stockage
à  distance. Dans l’un ou l’autre cas,
quand on ouvre un fichier, on déclenche
le mécanisme « reparse » dans
le placeholder du fichier, ce qui
conduit le système RSS (un driver de
filtre du système de fichiers et un agent
du système de fichiers) à  rappeler tout
le fichier dans le stockage local. Ce processus
en mode kernel garantit que les
opérations de rappel de fichier s’effectuent
rapidement et efficacement.
RSS peut diminuer les coûts de
stockage en réduisant la quantité d’infrastructure
de stockage nécessaire. En
gardant les fichiers fréquemment utilisés
en stockage local et les fichiers peu
fréquemment utilisés sur bande, on réduit
bien sûr le stockage total nécessaire.
La sauvegarde peut aussi en bénéficier,
parce que les données
importantes occuperont moins de
place. Il en résulte une réduction de la taille des ensembles de données et des
fenêtres de sauvegarde et de restauration
pour les données critiques.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010