> Enjeux IT > Centreon révolutionne la supervision d’infrastructures

Centreon révolutionne la supervision d’infrastructures

Enjeux IT - Par Sabine Terrey - Publié le 27 août 2019
email

Comment superviser les infrastructures informatiques hybrides et convergentes ? Comment délivrer une gestion des opérations IT alignée métier ? Comment booster l’analyse des performances ? C’est la mission de Centreon, entreprise co- créée en 2005 par Julien Mathis et Romain Le Merlus, dorénavant basé au Canada pour gérer le développement de business units locales en Amérique du Nord.

Centreon révolutionne la supervision d’infrastructures

Entretien avec Julien Mathis, PDG Europe et Marc-Antoine Hostier, Directeur Commercial. Après 14 ans d’existence et 80 collaborateurs aujourd’hui, la société est présente à Paris, Toulouse, Luxembourg, et Toronto depuis septembre 2018.

La supervision, c’est en quelque sorte «  la concentration et la réconciliation de toutes les informations au quotidien en vue d’un accès rapide à celles-ci. Avoir un outil central collectant toutes les données est le meilleur ami du DSI multi-providers aujourd’hui pour gagner en productivité ».

 

De la collecte jusqu’à l’analyse et la prédiction

Centreon, issu de l’Open Source, est parti d’un projet de fin d’études de deux ingénieurs (interface pour développer Nagios) pour parvenir, de fil en aiguille, après divers add-on et nombreuses fonctionnalités, à la solution aboutie, « nous avons la capacité de collecter beaucoup de métriques, de données sur des serveurs, des réseaux, des applications et déclencher des alertes facilement par tout type de média par mail, SMS … c’est la partie Open Source avec une volumétrie collecte assez importante » explique Julien Mathis.

Au-dessus, se retrouvent intégrées les fonctionnalités avancées, à valeur ajoutée, comme la cartographie « il s’agit de représenter des éléments souvent très compliqués et techniques, les résultats de la supervision de manière assez graphique et facile d’accès pour n’importe quel utilisateur ». En effet, la supervision est consommée par des profils techniques mais aussi moins techniques (clients finaux), Centreon permet le partage aisé de l’information.

 

 

 

Un autre élément clé de la solution « est la corrélation qui permet de connaître l’impact que peut avoir un problème technique sur le business ».

Enfin, le reporting est clé, « avec les informations collectées et les divers indicateurs remontés (nombre de connexions, trafic …), Centreon projette les données dans le temps, suit la qualité du travail des équipes IT et la performance des infrastructures et applications, les DSI peuvent ainsi prendre les bonnes décisions au quotidien ».

Ainsi, deux versions sont disponibles (Open Source et Centreon EMS, payante).

 

Une toute dernière version !

Dorénavant, « avec Centreon EMS, nous couvrons un panel large, de l’AS/400 jusqu’aux technologies Cloud, c’est une nouveauté de notre dernière version, depuis fin avril, puisque nous avons ajouté notamment des indicateurs sur Amazon, Azure et nous travaillons sur Kubernetes, afin de superviser tout type d’équipements (virtualisation) et remonter une vue centrale ». Dans le monde de l’entreprise, les outils de monitoring sont bien différents, ce qui pose des problèmes de centralisation de l’information et de corrélation des évènements entre eux, « avec nos outils (cartographie & corrélation), nous offrons une représentation la plus synthétique, simple, fidèle possible de la réalité » commente Julien Mathis.

De plus, « les nouvelles vues géographiques, GeoViews, sont positionnées dans la partie web et permettent de créer des cartes plus enrichies avec des données externes, ce qui simplifie le pilotage des environnements distribués ».

Enfin, l’intégration de règles de découverte est maintenant une réalité avec « la capacité d’importer des ressources, notamment sur le Cloud. Notre module configure facilement toutes les ressources dans le Cloud ».

Téléchargez gratuitement cette ressource

6 Questions stratégiques avant de passer à Office 365

6 Questions stratégiques avant de passer à Office 365

Migrer une partie des services d’un système d’information vers Office 365 s’inscrit dans une démarche plutôt moderne. Mais elle va impliquer un certain nombre de changements majeurs qui bien souvent ne sont pas pris en compte lors de la décision d’acquisition du service, découvrez nos 6 recommandations clés !

Sécurisé, ouvert & agnostique !

Le produit, très ouvert, permet aux utilisateurs de remonter leurs propres indicateurs, « Centreon EMS intègre aussi un datawarehouse, ce qui permet de faire du reporting ou transférer les données à des outils spécialisés ».

« Côté Sécurité, nous avons identifié le besoin de récupérer et corréler dans un même outil des informations qui viennent de sources différentes, avec des dashboards pour l’infrastructure par exemple, et ainsi compiler au sein des mêmes vues plusieurs sujets pertinents (alertes, résolutions …) » ajoute Marc-Antoine Hostier, « nous disposons d’un catalogue de connecteurs, sur divers outils d’infrastructure et de sécurité. En ce sens, nous sommes complètement agnostiques et nos clients demandent de se connecter à différents équipements pour obtenir des vues corrélées ».

Centreon co-développe pour construire des vues applicatives, métier et dashboards, « nous partons de l’existant, respectons les choix historiques de nos clients, sans faire de bing-bang, et corrélons les informations venant d’outils différents (performance, sécurité, réseaux…), notre leitmotiv quotidien est l’interopérabilité ! ».

 

Une stratégie de développement structurante

Centreon, actuellement en phase d’internationalisation, se concentre également sur son réseau de partenaires (intégrateurs / revendeurs), « ainsi, nous avons développé un programme partenaires que nous exploitons quotidiennement depuis fin 2017 pour redynamiser notre réseau historique, s’assurer du niveau de compétences et recruter de nouveaux partenaires » conclut Marc-Antoine Hostier.

L’entreprise souhaite donc apporter aux clients tout le support et la qualité d’un éditeur sur un produit Open Source avec l’engagement de qualité et de service, pour « aligner nos partenaires avec nos souhaits et l’organisation avec nos partenaires ».

 

 

Enjeux IT - Par Sabine Terrey - Publié le 27 août 2019

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT