> Tech > CHAPITRE 5

CHAPITRE 5

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Prochaine mise à  jour majeure : Kodiak
Kodiak, la prochaine version après Exchange 2003, intègrera des modifications majeures, telles qu'une nouvelle base de données de message utilisant le nouveau moteur de base de données SQL Server Yukon et dotée de la prise en charge native .NET
Pour résoudre les problèmes

de limitations
d’Exchange 2003, Microsoft
devra modifier de façon radicale l’architecture
d’Exchange, ce que la société
prévoit de faire dans la nouvelle
version d’Exchange (nom de code :
Kodiak). Comme Kodiak ne sera pas
disponible avant 2006, la plupart des
informations sont encore sommaires.
Cependant, certains détails sont connus.

Utilisation de SQL Server
Yukon

Kodiak s’appuiera sur le nouveau moteur
de stockage Yukon (qu’il partagera
avec la prochaine version de SQL
Server), qui permettra de stocker des
données structurées (tabulaires) et
non structurées (texte et média numériques).
Comparé au stockage Web actuel,
Exchange devrait tirer profit de
Yukon comme suit :

  • Stockage plus robuste, avec reprise
    du niveau de transaction ou restauration

  • Evolutivité optimale des bases de
    données, incluant la possibilité d’utiliser
    la version 64 bits de Yukon

  • Intégration optimale à  d’autres applications
    qui utiliseront également le
    stockage Yukon, telles les prochaines
    versions de SharePoint

  • Reproduction des messages au niveau
    des bases de données vers d’autres serveurs, voire d’autres
    clients.

(Pour plus d’informations sur la façon
dont Kodiak utilisera le moteur de
stockage Yukon, reportez-vous à  la rubrique
« Microsoft Rethinks Exchange
Storage Architecture », page 3 de la
Mise à  jour de mai 2001).

Prise en charge du
développement .NET

Bien qu’il semble peut probable que
l’intégralité de Kodiak fonctionnera
comme une application .NET Framework,
Microsoft envisage de le migrer
partiellement vers .NET Framework.
CDO sera remplacé ou complété par
une bibliothèque de classe .NET
Framework. En outre, OWA deviendra
très certainement une application
ASP.NET. La prise en charge de .NET
Framework devrait engendrer de nouvelles
applications utilisant les services
Exchange de façon plus fiable et permettra
aux développeurs d’accéder
programmatiquement plus facilement
aux services Exchange.
Actuellement, les applications qui
utilisent CDO pour accéder aux services
Exchange doivent fonctionner
sur le même serveur qu’Exchange.
Bien que la boîte à  outils Exchange
Web Service permettent aux développeurs
de créer des workaround personnalisés,
Kodiak intègrera des services
Web permettant aux applications
de fonctionner sur des ordinateurs distincts
pour accéder aux services
d’Exchange, même via Internet.
Les nouvelles interfaces de développement
et le moteur de stockage
suggèrent que Kodiak sera vraiment
différent de la plate-forme de développement
actuelle d’Exchange. Cependant,
les développeurs devront s’attendre
à  ce qu’il prenne en charge
toutes les interfaces API et tous les protocoles
d’Exchange 2000 et d’Exchange
2003

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010