> Tech > Cmdlets

Cmdlets

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Les Cmdlets sont au coeur de Windows PowerShell. Les Cmdlets sont de petits exécutables, écrits en C # ou n'importe quel autre langage compatible .NET. À savoir que vous pouvez également écrire vos propres Cmdlets en Windows PowerShell et enrichir ainsi les propriétés du langage. Chaque Cmdlet a un nom

Cmdlets

basé sur une syntaxe de type verbe-nom (Par exemple : Get-Help, Move-Mailbox, Clear- Host, Export-Csv, etc.).

Chaque Cmdlet peut être suivi de paramètres ou d’une d’entrée de type pipeline pour un traitement par lot. Windows PowerShell a donc une syntaxe orientée par tâche, auto-documentée, et se distingue des langages objets qui utilisent plutôt un format d’écriture de type MonObjet.Print(). Les Cmdlets peuvent posséder plusieurs noms d’alias. Par exemple, le Cmdlet Get-ChildItem possède deux alias DIR et LS. Ainsi, un administrateur plus familier avec Unix pourra utiliser LS alors qu’un administrateur Windows pourra se servir de DIR. Le résultat sera identique quelque soit la commande utilisée, ce qui devrait faciliter la transition des utilisateurs vers Windows PowerShell. Voir Figure 6.

Variables
Comme avec la plupart des langages de programmation, Windows PowerShell supporte le concept d’une variable à laquelle vous pouvez assigner une valeur. Les variables en Windows PowerShell sont nommées commençant par un caractère de $. Par exemple, $date et $files. Les variables peuvent en option avoir un type de données formellement défini. Pour afficher la valeur d’une variable, il suffit de frapper son nom (avec le symbole $ y compris). Vous pouvez également manipuler les variables comme l’exemple en figure 7.

Les variables peuvent être de n’importe quel type .NET, y compris des valeurs scalaires et des tableaux. Un tableau (ou « Array » en anglais) peut être de type simple (tel qu’un ensemble de nombres ou de chaînes de caractères) ou d’un choix d’objets (qui a des propriétés, des méthodes à appeler, etc.). Vous pouvez également assigner la sortie d’un Cmdlet à une variable, et employer cette variable pour accéder aux propriétés et aux méthodes de l’objet. L’exemple ci-dessous utilise Get-ChildItem pour affecter le résultat d’un répertoire à un tableau, puis à partir du tableau, liste certaines de propriétés de celui-ci. Voir Figure 8.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

Conçu pour les directions IT et Métiers, ce guide vous permettra d'évaluer précisément vos processus de communication client, d'identifier vos lacunes et points d'inflexion pour établir un plan d’actions capable de soutenir durablement votre évolution. Bénéficiez maintenant d'une feuille de route complète.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010