> Tech > Développement Web de prochaine génération

Développement Web de prochaine génération

Tech - Par iTPro - Publié le 25 février 2011
email


De nombreux experts ont déclaré que 2010 sera l’année du cloud. Alors que cette année, Office Web Applications va faire ses débuts en même temps que Microsoft Office et que Google Inc. peaufine son OS Chrome pour le Web, Microsoft doit convaincre les développeurs qu’il propose une

Développement Web de prochaine génération

solution Web viable. Word-Press, le système de blogs populaire développé par Matt Mullenweg, fondateur de Automattic Inc., a été présenté pendant le discours de la PDC visant à illustrer le fonctionnement de Windows Azure avec Apache, MySQL et PHP.

« La prise en charge croissante de PHP, Java et MySQL va montrer que Windows Azure est ciblé comme une plate-forme pour le cloud ouverte et étendue », affirme Lele. « Mais la PDC 2009 n’a pas abordé certaines composantes de l’architecture Windows Azure annoncée lors de la PDC 2008. Par exemple, SharePoint Online, CRM Online et leur relation avec la couche Windows Azure. »

En décembre 2009, Microsoft a annoncé une réorganisation interne qui a consolidé les groupes Windows Azure et Windows Server and Solutions dans une nouvelle division Server and Cloud, en tant que partie intégrante de l’activité Server and Tools Business, dirigée par Muglia.

« Le fait de le regrouper avec les produits serveurs est pertinent et plus approprié que d’utiliser une entité distincte. Cela tient au fait que l’un des atouts de Microsoft sur le cloud est sa possibilité d’intégrer les forces de son actuelle gamme de produits à demeure à l’approche Windows Azure naissante et de créer une stratégie intégrée. Cette stratégie peut démarquer Microsoft des acteurs jouant intégralement la carte du cloud », indique Al Hilwa, directeur de programme, Application Development Software, chez l’IDC.

« Du point de vue du développement d’applications, il s’agit probablement d’une transition sur l’échelle de l’évolution vers .NET », ajoute-t-il. « Microsoft a fait preuve d’une grande efficacité, en attirant la majorité de ses développeurs avec .NET, voire en étendant et en renforçant la franchise ». Avec Windows Azure, l’éditeur doit faire aussi bien, si ce n’est mieux, prédit Hilwa. « L’environnement est désormais nettement plus compétitif, et Microsoft est dans une position différente vis-à-vis des tendances architecturales, notamment avec l’évolution vers le Web et les plates-formes mobiles », explique-t-il.

« Les développeurs .NET souhaiteront utiliser Windows Azure », fait remarquer Jennings, mais les dirigeants des entreprises demanderont aux équipes de développement d’examiner les autres offres de Amazon Web Services, IBM Corp. et même de Fujitsu, qui a annoncé son intention de proposer des solutions d’entreprise sur le cloud au premier trimestre. Les sociétés doivent être extrêmement prudentes dans le choix d’un fournisseur. Jennings incite également les développeurs à apprendre comment tester l’évolutivité sur le cloud. Soasta Inc. figure parmi les entreprises qui font évoluer la technologie dans ce domaine, avec son produit Cloud Test. Le conseil de Jennings : Soyez vigilant.

« Le stockage de données sur le cloud et la programmation pour le cloud sont intéressants pour un éventail limité d’applications, et les développeurs devront être très prudents à propos de ce qu’ils mettront sur le cloud », déclare-t-il. « Si vous avez des applications adaptées à la virtualisation basée sur le cloud et si vous pouvez économiser de l’argent, vous feriez mieux d’apprendre comment procéder. Mais vous devez avoir un centre de données suffisamment volumineux pour réaliser des économies substantielles par une évolution de la virtualisation sur du matériel classique vers la virtualisation basée sur le cloud. » Il conseille également de commencer avec Windows Azure et d’attendre plus d’informations en 2010 sur l’implémentation à demeure proposée par Microsoft. « Si vous souhaitez écrire du code, vous pouvez uniquement en écrire pour Windows Azure et SQL Azure », ajoute Jennings en guise de conclusion. « L’autre aspect significatif est la promesse que recèle tout l’ensemble et Muglia s’y entend parfaitement pour tenir ses promesses. »

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Ce livre blanc expose les problématiques auxquelles sont confrontés les DAF modernes et souligne les bénéfices de la facturation électronique pour la trésorerie. Il dévoile également le processus de déploiement de ce projet de transformation digitale que la réglementation rendra bientôt obligatoire.

Tech - Par iTPro - Publié le 25 février 2011